Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La grammaire
Le nom > Pluriel des noms > Pluriel et sens du nom



En Inde ou aux Indes

 

On entend parfois parler des Indes, au pluriel, plutôt que de l’Inde. D’où vient cette hésitation dans la façon de nommer ce pays?

 

L’appellation les Indes (ou les Indes orientales) renvoyait autrefois à un vaste territoire de la zone asiatique, l’Asie du Sud et du Sud-Est, incluant, outre l’Inde, le Bangladesh, le Népal, la Birmanie, le Sri Lanka, le Bhoutan, le Cambodge, le Vietnam, la Malaisie, l’Indonésie et d’autres. Par ailleurs, le pluriel les Indes pouvait également nommer le territoire plus restreint qui correspondait à l’Inde de l’époque coloniale. En 1858, le territoire indien, désormais rattaché à la couronne britannique, sera connu sous le nom d’Empire des Indes, jusqu’à l’indépendance du pays en 1947. Par la suite, c’est le singulier l’Inde qui s’est imposé, même si le pluriel peut encore s’entendre parfois dans la langue courante, un vestige de cet emploi ancien.

 

Exemples :

 

- Nous prévoyons faire un voyage en Inde l’an prochain. (et non : aux Indes)

- Le navigateur portugais Vasco de Gama a ouvert la route des Indes en 1498.

- Christophe Colomb, ayant cru avoir atteint les Indes, venait en fait de découvrir l’Amérique; c’est pourquoi le Nouveau Monde sera dénommé Indes occidentales par opposition aux Indes orientales.

 

 

Vous pouvez également consulter l’article Indien et hindou.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles