Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Autres questions de vocabulaire



Présentement

 

L’adverbe présentement est attesté depuis le XIIe siècle en français. Il est consigné dans tous les dictionnaires, et ce, depuis fort longtemps. Ce n’est que récemment que certains lui ont accolé l’étiquette vieilli, sauf au Québec et en Afrique, précise-t-on. S’il est indéniable que l’adverbe est resté bien vivant au Québec, on peut en même temps se demander si ces dictionnaires ne l’ont pas prématurément considéré comme vieilli. Il est vrai que les constructions présentement que « à présent que, maintenant que » et tout présentement « à l’instant même, sans tarder » sont aujourd’hui sorties de l’usage partout dans la francophonie (y compris au Québec). Mais présentement, au sens d’« actuellement, en ce moment », contrairement à ce qu’affirment les dictionnaires, ne semble pas senti comme vieilli en Europe francophone. On en relève de nombreuses occurrences dans la presse française, belge ou suisse, dans des contextes tout à fait comparables à ceux que l’on peut trouver au Québec. Les citations récentes qui suivent, tirées de journaux européens, en témoignent.

 

Exemples :

 

- « Un projet de loi concocté par le gouvernement est présentement évalué par la commission. » (Le Temps, quotidien suisse)

- « Il dit fonctionner par périodes, serait présentement dans une phase calme, sans sorties et sans alcool. » (Libération, quotidien français)

- « Le Barça est présentement la meilleure équipe d’Europe, autrement dit du monde. » (France Football)

- « Qui aurait la bonté de leur expliquer que, sur le marché de l’emploi, il y a présentement davantage de légumes que d’acheteurs? » (Le Soir, quotidien belge)

 

 

Certains observateurs de la langue ont évoqué une influence de l’anglais pour expliquer la fréquence de son emploi au Québec. En contexte de traduction, il n’est pas exclu que, pour rendre presently, il ait parfois été préféré à ses concurrents (actuellement, maintenant, etc.), mais cela n’en fait pas un anglicisme pour autant. Cet adverbe est ancien en français et il est attesté en continu depuis des siècles. L’usage se fixe différemment selon les régions, les pays, et présentement a simplement connu un vif succès en français du Québec.

 

Par ailleurs, si l’on ne reproche rien à présentement, il convient de varier l’expression afin d’éviter les répétitions. Les équivalents suivants peuvent lui être substitués selon les contextes : actuellement, à l’heure actuelle, maintenant, à présent, en ce moment, pour le moment, aujourd’hui, pour l’heure, pour l’instant.

 

Exemples :

 

- Elle est présentement occupée (ou : occupée pour le moment), est-ce qu’elle peut vous rappeler?

- L’athlète occupe présentement (ou : actuellement) le deuxième rang au classement.

- Le projet de loi est présentement (ou : à l’heure actuelle, pour l’instant) à l’étude.

- Une équipe d’enquêteurs est présentement (ou : actuellement, en ce moment) sur les lieux.

- Une centaine d’entreprises bénéficient présentement (ou : pour l’instant, à l’heure actuelle, aujourd’hui) de ce programme.

- L’organisme est présentement (ou : actuellement, en ce moment) à la recherche de bénévoles.

- Présentement (ou : Pour l’heure), ce sujet est encore à l’étude.

 

 

Si cet article vous a intéressé, nous vous suggérons de consulter également Possiblement.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles