Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La grammaire
Le nom > Accord du nom en phrase > Cas particuliers d'accord du nom



Amateur

 

Le féminin du mot amateur peut faire l’objet d’interrogations. Doit-on écrire une amateur, une amateure ou une amatrice d’art inuit? Une pianiste amateur ou amatrice? Pourrait-on parler de boxe amatrice?

 

Nom amateur

 

Le nom masculin amateur a pour variante féminine amatrice. Dans le souci de promouvoir la rédaction épicène et la féminisation des appellations de personnes, la Banque de dépannage linguistique (BDL) déconseille la forme non féminisée amateur pour désigner des femmes même si cette forme est en usage. La BDL ne retient pas non plus la forme amateure. Cette dernière entre inutilement en concurrence avec la forme régulière amatrice déjà existante (régulière au sens de « qui suit la règle »). Pour en savoir davantage, vous pouvez consulter les articles Questions fréquentes sur la féminisation ainsi que Les noms féminins en -eure.

 

Exemples :

 

- Marc est un amateur de bonne chère et de bon vin. (Personne qui aime quelque chose, qui manifeste un goût marqué pour quelque chose.)

- Marcelle est une amatrice de bonne chère et de bon vin. (Et non : Marcelle est une amateur, ni : Marcelle est une amateure.)

- Elle joue encore beaucoup au tennis, mais elle le fait en tant qu’amatrice. (Personne qui exerce une science, un art ou une activité par plaisir. Antonyme : professionnel, professionnelle.)

- Je connais cette amatrice d’aquarelles du XIXe siècle. (Personne acheteuse ou acquéreuse éventuelle, notamment d’œuvres d’art.)

- Étonnamment, cette fois, notre auteure-vedette nous a soumis un manuscrit d’amatrice. (Personne qui accomplit une activité ou un travail avec négligence, qui manque d’application ou de compétences.)

 

 

Nom amateur joint à un autre nom désignant une personne

 

Lorsque le nom amateur est joint à un autre nom désignant une personne, des dictionnaires généraux le considèrent comme un adjectif invariable en genre (des musiciens amateurs, des musiciennes amateurs). La BDL en fait, elle, une analyse un peu différente, c’est-à-dire qu’elle le considère comme un nom employé à la manière d’un adjectif (nom épithète en apport de qualification). Ainsi, elle propose, conformément à la position générale énoncée dans l’article Généralités sur le nom épithète, de l’accorder en genre et en nombre s’il y a lieu. (Les adjectifs peuvent normalement prendre les marques du féminin et du pluriel.) Notons cependant que le non-accord ne pourrait être considéré comme fautif. Il faut tenir compte du fait qu’il est actuellement consigné dans des ouvrages de langue souvent consultés.

 

Exemples :

 

- Cet ornithologue amateur liste ses observations annuelles.

- Cette ornithologue amatrice liste ses observations annuelles. (ou : cette ornithologue amateur, mais pas : cette ornithologue amateure.)

- La galerie Otodidackt expose présentement les toiles de deux peintres amatrices.

- Elle est fière de son passé de lutteuse amatrice.

 

 

Nom amateur joint à un autre nom ne désignant pas une personne

 

Dans les dictionnaires, le nom amateur apparaît rarement apposé à un autre nom désignant une chose, un regroupement, une pratique ou un sport (ex. : un court métrage amateur). Une telle construction est cependant bien présente dans l’usage. Dans ce cas, la BDL considère amateur comme un nom épithète en apport de complémentation. Ce dernier ne s’accorde pas avec le nom auquel il se joint, car le rôle qu’il joue dans la phrase, cette fois, n’est pas entièrement comparable à celui d’un adjectif. En effet, l’emploi d’un nom épithète en apport de complémentation est avant tout senti comme le résultat d’une réduction syntaxique : court métrage (d’)amateur, boxe (de catégorie) amateur, etc. L’emploi du masculin amateur demeure alors approprié (désignation générale). En ce qui concerne l’accord ou non au pluriel, c’est le sens qui détermine le choix à faire. Pour en savoir davantage sur le nom épithète en apport de complémentation, vous pouvez aussi consulter l’article Généralités sur le nom épithète.

 

Notons que le mot professionnel accolé à un nom qui désigne une chose, un regroupement, une pratique ou un sport est, lui, un véritable adjectif et varie ainsi en genre et en nombre, s’il y a lieu.

 

Exemples :

 

- Mon équipe de baseball amateur participera aux compétitions régionales.

- Nos employés ont amélioré l’ergonomie de nombreux sites Web amateurs.

- Ses amis et elles font partie d’une association d’astronomie amateur.

- Quelques-unes de ses connaissances pratiquent la lutte amateur la fin de semaine.

- Cette ballerine a fait partie de différentes troupes amateurs avant d’intégrer une compagnie professionnelle.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles