Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Nuances sémantiques



Apporter et amener

 

Les verbes apporter et amener présentent une ressemblance de forme et mettent tous deux l’accent vers un lieu d’arrivée. (Cette idée de « direction vers » est une acception du préfixe a-.) On peut donc facilement les confondre.

 

On emploie apporter avec un complément d’objet direct qui désigne une réalité inanimée. Le verbe signifie « porter quelque chose quelque part ou à quelqu’un », « fournir », « manifester » ou « entraîner ».

 

Exemples :

 

- Tu apporteras des fruits et du thé au jardin. (« porter »)

- Au moment choisi, il a apporté les alliances aux futurs époux. (« porter »)

- Je peux apporter la preuve irréfutable de sa culpabilité. (« fournir »)

- Clara apporte son soutien à toute l’équipe. (« manifester »)

- Dans un texte structuré, une modification, même minime, apportera nécessairement d’autres modifications. (« entraîner »)

 

 

Avec un complément direct qui désigne une réalité animée, c’est plutôt amener qu’on emploie. Le verbe signifie « mener, conduire une personne ou un animal quelque part ou auprès de quelqu’un » ou, suivi de la préposition à, « entraîner à accomplir une action ou à atteindre un état ». Attention, toutefois : amener, comme apporter, peut aussi être suivi d’un complément qui désigne une réalité inanimée. Le verbe prend alors le sens de « diriger vers un but ou une destination » ou d’« avoir pour conséquence, occasionner ».

 

Exemples :

 

- Laurent amènera les enfants au bord de la mer. (« mener, conduire »)

- Elle amène ce chaton siamois chez son nouveau maître. (« mener, conduire »)

- Ce manipulateur m’a amenée à fréquenter de mauvaises gens. (« entraîner à »)

- J’amène ma voiture au garage. (« diriger » [et non : « porter »])

- Les tuyaux amèneront l’eau jusqu’au chalet. (« diriger »)

- On dit de ses œuvres qu’elles ont amené l’art dans la modernité. (« diriger »)

- Le travail bien fait amène toujours un sentiment de fierté. (« avoir pour conséquence, occasionner »)

 

 

Notons que la construction pronominale s’amener, qui signifie « arriver » (ex. : Tu t’amènes, oui ou non?), est réservée à la langue familière.

 

 

Contrairement à apporter et à amener, les verbes emporter et emmener mettent l’accent sur un point de départ. Pour en savoir davantage sur ces verbes, vous pouvez consulter les articles Apporter et emporter et Amener et emmener.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles