Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La syntaxe
La négation et la restriction



Sans dans une énumération négative

 

La préposition sans peut être employée pour introduire une coordination entre des constituants négatifs.

 

Lorsque sans introduit deux termes coordonnés, on emploie ni ou et devant le deuxième terme de la coordination. Dans le cas où on emploie et, on doit répéter sans, alors que l’emploi de ni ne requiert pas la répétition de la préposition. Les tournures archaïques ni sans et et ni sont à éviter.

 

Exemples :

 

- Martin préfère son café sans lait ni sucre. (et non : sans lait ni sans sucre)

- Martin préfère son café sans lait et sans sucre. (et non : sans lait et ni sucre)

- Isabelle viendra sans son mari ni ses enfants.

- Isabelle viendra sans son mari et sans ses enfants.

- Sans ressources ni aide pédagogique, certains jeunes ont peu de chances de réussir. 

- Sans ressources et sans aide pédagogique, certains jeunes ont peu de chances de réussir.

 

 

Lorsque sans introduit plus de deux éléments coordonnés, deux constructions sont possibles. Dans le premier cas, on fait précéder le premier élément de la coordination de sans et le dernier de ni ou de et sans. Entre les deux, on répète sans devant chacun des termes de coordination. Notons qu’un seul ni se rencontre après sans.

 

Exemples :

 

- Une alimentation sans gras, sans sucre et sans sel est bénéfique pour la santé. (ou : sans gras, sans sucre ni sel)

- À la suite d’un déménagement, elle se retrouve sans parents, sans amis et sans collègues. (ou : sans parents, sans amis ni collègues)

- Parfois, le quotidien serait plus agréable sans téléphone portable, sans ordinateur et sans Internet. (ou : sans téléphone portable, sans Internet ni ordinateur)

 

 

Dans le deuxième cas, on ne répète pas la préposition sans devant chaque élément de la coordination. En effet, lorsque les termes coordonnés représentent un ensemble ou lorsqu’ils sont unis par le sens, la virgule peut jouer le rôle de coordonnant à elle seule. Le premier élément de la coordination est précédé de sans et le dernier de ni.

 

Exemples :

 

- Une alimentation sans gras, sucre, ni sel est bénéfique pour la santé.

- À la suite d’un déménagement, elle se retrouve sans parents, amis, ni collègues.

- Parfois, le quotidien serait plus agréable sans téléphone portable, ordinateur, ni Internet.

 

 

Par ailleurs, il arrive que des renseignements ou des instructions se présentent sous la forme d’une énumération négative dans une phrase non verbale. Si le contexte nécessite qu’on soit le plus concis possible, on optera pour l’énumération négative sans répétition de la préposition sans. Toutefois, la construction avec la répétition de la préposition est tout aussi correcte.

 

Exemples :

 

- Sans parabène, huile, ni parfum (ou : Sans parabène, sans huile et sans parfum)

- Sans œuf, lait, ni farine (ou : Sans œuf, sans lait et sans farine)

- Sans agents de conservation, arômes artificiels, ni additifs (ou : Sans agents de conservation, sans arômes artificiels et sans additifs)

- Sans fer, vitamine A, ni bêta-carotène (ou : Sans fer, sans vitamine A et sans bêta-carotène)

 

 

Pour en savoir davantage sur l’accord des noms après sans, vous pouvez consulter l’article Sans. Pour en connaître plus sur la négation, vous pouvez consulter les articles de la section La négation et la restriction.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles