Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Impropriétés



Imputable

 

L’adjectif imputable et le nom imputabilité sont des dérivés du verbe imputer qui signifie, dans la langue générale, « attribuer une action blâmable à quelqu’un, à quelque chose » ou, dans le domaine financier, « inscrire un montant à un compte déterminé ». Dans la langue générale, imputable est souvent suivi de la préposition à et, dans le domaine de la finance, c’est plutôt la préposition sur qu’on utilise.

 

Exemples :

 

- Le choc anaphylactique est vraisemblablement imputable au médicament que prend Laurence pour son glaucome.

- Le fait qu’il n’ait pas joint au projet de vente tous les documents prescrits a conféré au vendeur l’imputabilité de l’échec de la vente.

- Concernant le financement du tutorat, quelles sont les dépenses imputables sur le budget de formation de l’entreprise? (ou : au budget de formation de l’entreprise)

- Nous ne pouvons pas imputer directement la subvention sur les capitaux propres. (ou : aux capitaux propres)

 

 

En français, être imputable n’est pas synonyme d’être responsable, d’être tenu de rendre compte ou d’être comptable. Ce dernier adjectif signifie « responsable » et il ne s’emploie qu’avec un complément. Moins courant que responsable, il est cependant bien attesté dans toute la francophonie. On dit par exemple qu’une personne est comptable de ses actions à ses supérieurs ou que le directeur est comptable de sa gestion devant le conseil d’administration. De la même façon, on ne peut pas parler de l’imputabilité d’une personne (notamment d’un fonctionnaire ou d’un gestionnaire) dans le sens d’« obligation de rendre des comptes de cette personne », de sa « responsabilisation ». On évitera donc de recourir, en pareils contextes, à imputable et à imputabilité, qui ne conviennent pas pour traduire l’anglais accountable ou accountability.

 

Exemples fautifs :

 

- Avec ce nouveau règlement, le conseil d’administration deviendra imputable devant les membres de l’association.

- Selon elle, l’officier devrait être imputable des actions et gestes posés par les pompiers dont il a la responsabilité.

- L’imputabilité de la mairesse ne faisait aucun doute.

- Les gestionnaires sont imputables de l’application de cette politique.

 

On dira plutôt :

 

- Avec ce nouveau règlement, le conseil d’administration devra rendre compte aux membres de l’association.

- Selon elle, l’officière devrait répondre des actions et gestes posés par les pompiers dont il a la responsabilité.

- La responsabilité de la mairesse ne faisait aucun doute.

- Les gestionnaires sont comptables de l’application de cette politique. (ou : responsables)

 

 

Par ailleurs, on notera que seules des choses sont imputables, pas des personnes. Au sens d’« attribuable », on aura donc des constructions comme « quelque chose est imputable à quelqu’un » et non l’inverse.

 

Exemples fautifs :

 

- Le conducteur du camion était imputable de l’accident.

- Les passagers dont l’itinéraire comprend plusieurs vols doivent être indemnisés quand le transporteur est imputable du retard du premier vol.

 

On dira plutôt :

 

- L’accident était imputable au conducteur du camion. (ou : Le conducteur du camion était responsable de l’accident.)

- Les passagers dont l’itinéraire comprend plusieurs vols doivent être indemnisés quand le retard du premier vol est imputable au transporteur. (ou : Les passagers dont l’itinéraire comprend plusieurs vols doivent être indemnisés quand le transporteur est responsable du retard du premier vol).

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles