Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La ponctuation
Les signes de ponctuation > Autres signes graphiques



Apostrophes dactylographique et typographique

 

En ce qui concerne la forme des caractères, on distingue l’apostrophe dite dactylographique, ou droite, de l’apostrophe dite typographique, ou traditionnelle. La première équivaut à un signe linéaire vertical : « ' »; la seconde, à un signe incliné semblable à une virgule placée en hauteur : «  ».

 

L’apostrophe droite est apparue au XIXe siècle. À l’époque des premières machines à écrire, pour des raisons d’économie de touches, le signe « ' » servait à noter approximativement l’apostrophe «  » et les guillemets anglais fermants « ’’ » ainsi que les guillemets anglais ouvrants « ‘‘ ». C’est d’ailleurs pourquoi on appelle la marque d’élision rectiligne apostrophe dactylographique. Par la suite, toujours en raison de limites d’espace, les claviers d’ordinateur et les premiers langages de programmation ont récupéré le signe hybride « ' ». (Ils lui ont en plus attribué de nouveaux usages, notamment ceux de prime « ´ » et d’accent aigu « ´ ».)

 

En typographie soignée, on préférera l’apostrophe traditionnelle à l’apostrophe droite, particulièrement dans les documents imprimés, mais aussi électroniques. Évidemment, l’apostrophe droite peut s’imposer d’elle-même dans certains écrits, en raison de lacunes informatiques. Son utilisation ne peut alors être considérée comme fautive. Du reste, on trouve l’apostrophe dactylographique dans de nombreux sites Web. Même les éditions numériques de prestigieux dictionnaires affichent des apostrophes droites.

 

Cela dit, par souci d’uniformité dans la présentation, on veillera à ne pas employer d’apostrophes dactylographiques dans un texte où apparaissent des apostrophes typographiques. À ce propos, on doit savoir que les logiciels de traitement de texte courants actuels substituent l’apostrophe traditionnelle à l’apostrophe droite tapée sur le clavier, mais qu’ils ne remplacent pas automatiquement les apostrophes dactylographiques copiées que l’on y colle.

 

 

Notons que l’on dit ou écrit une apostrophe et non un apostrophe.

 

 

Pour en savoir davantage, vous pouvez consulter l’article Apostrophe.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles