Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La prononciation
Prononciation de mots particuliers



Mille, ville et tranquille

 

En français, presque tous les mots qui se terminent par le groupe de lettres ille se prononcent comme fille [fij] (fiy) et famille [famij] (famiy), peu importe leur origine. Cela signifie que l’on doit en prononcer le son [j] (y), qu’on appelle yod.

 

Seuls les mots mille, ville, tranquille et leurs dérivés font exception à la règle. Ces mots sont tous trois d’origine latine. On ne doit pas prononcer leur finale ille [ij] (iy), mais plutôt il [il] (il), comme dans pile [pil] (pil). On prononcera donc [mil] (mil), [vil] (vil) et [t+2kil] (tran-kil). Ces exceptions découlent de l’évolution du latin vers le français et s’expliquent étymologiquement.

 

En effet, déjà, en latin, le double l s’est simplifié. Par exemple, on s’est mis à écrire vila au lieu de villa. Toutefois, en français moderne, le double l a été restitué dans le mot vile pour rendre davantage compte de son origine. Ainsi, la graphie de vile s’est alignée sur son origine villa pour devenir ville, prononcé [vil] (vil).

 

Il est intéressant de noter que jusqu’au XIXe siècle, on prononçait un l dit mouillé, aujourd’hui disparu en français. Cette prononciation, qui consiste à rapprocher la langue du palais de façon à combiner les sons l [l] et y [j], apparaît lorsque le double l est précédé de la voyelle i. On disait par exemple, à cette époque, fille [filj] (fily), chenille [Senilj] (chenily), coquille [kOkilj] (kokily). La prononciation avec uniquement un [j] (y) était alors condamnée par les grammairiens : fille [fij] (fiy), chenille [Senij] (cheniy), coquille [kOkij] (kokiy). Malgré les critiques, cette prononciation s’est répandue et est devenue la seule possible en français moderne.

 

 

Pour pouvoir visualiser la transcription en alphabet phonétique international (API), qui apparaît entre crochets, vous devez avoir la police de caractères API TLFQ. Vous pouvez la télécharger sur notre site en cliquant ici. Pour vous familiariser avec les symboles de l’API utilisés dans la BDL, vous pouvez consulter l’article Alphabet phonétique international. Pour en savoir davantage sur le son [j] (y), vous pouvez consulter l’article Les semi-voyelles.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : janvier 2018

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles