Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La grammaire
Le nom > Genre des noms



Genre des noms de bateaux

 

Il arrive que l’on désigne un bateau par son nom de baptême et que le genre de ce nom ne soit pas le même que celui du générique sous-jacent (corvette, crevettier, frégate, paquebot, etc.). Il peut alors être difficile de déterminer si l’on doit parler du bateau en utilisant l’article, l’adjectif et le participe passé au masculin ou au féminin. Par exemple, dans le cas d’une goélette, doit-on dire « le Saint-André » (accord grammatical) ou « la Saint-André » (accord logique)? D’un point de vue strictement théorique, tant l’emploi du masculin que celui du féminin sont possibles. Par conséquent, en pratique, il faut se fier à l’usage pour un véhicule de navigation donné. Cela dit, il existe quelques principes qui peuvent servir de balises lorsque l’hésitation persiste ou que, justement, l’usage demeure indécis.

 

L’article, l’adjectif et le participe passé sont généralement masculins lorsque le nom de baptême est :

 

- un nom masculin;

- un adjectif masculin;

- un nom féminin lié à un générique sous-jacent masculin;

- un nom de famille;

- un nom de ville;

- un nom de province;

- un nom d’origine étrangère.

 

Exemples :

 

- Le Saint-André est conservé au Musée maritime de Charlevoix.

- Le Archie F. Mackenzie a été rebaptisé la Marie Clarisse.

- Le Protecteur est un pétrolier ravitailleur de la marine.

- Lise est impressionnée par la photo du Redoutable qu’elle a vue.

- Le Cassiopée est un chasseur de mines français basé à Brest.

- Ils ont fait une promenade sur leur voilier familial, le Princesse.

- Le naufrage du Bernier et frères est une tragédie maritime.

- Ils sont venus voir le Ville de Québec lors de son départ.

- La première des douze frégates de la marine est le Halifax.

- Le Normandie traverse l’Atlantique.

- LEmpress of Ireland est aussi nommé « le Titanic canadien ».

- Le Queen Mary 2 fait escale à New York.

- Il a croqué la réplique du San Juan au fusain.

 

 

L’article, l’adjectif et le participe passé sont généralement féminins lorsque le nom de baptême est :

 

- un nom féminin lié à un générique sous-jacent féminin;

- un adjectif féminin;

- un prénom féminin;

- pour les bateaux anciens, un nom étranger qui se termine par a dont le genre féminin est facilement perceptible.

 

Exemples :

 

- La caraque de Cartier se nommait la Grande Hermine.

- La Grenouille est la nouvelle chaloupe de Patrick.

- La Triomphante est la première à avoir fait feu lors du combat.

- La Marie Clarisse avait été baptisée, d’abord, le Archie F. Mackenzie.

- Cet été, Jean repeindra la Jacqueline, son voilier.

- La Santa Maria de Christophe Colomb a fait naufrage il y a plus de cinq siècles.

 

 

Lorsque l’article est inclus dans le nom de baptême, on doit en respecter le genre. On l’écrit alors en italique si on écrit le nom du bateau lui-même en italique (l’utilisation du romain est correcte pour les noms propres de bateaux, mais moins courante), et on lui met la majuscule.

 

Exemple :

 

- Ils ont fait une belle promenade en famille sur La Princesse. (ou : sur La Princesse)

 

 

Notons qu’il est toujours possible d’indiquer le type de véhicule de navigation devant le nom de baptême et d’ainsi accorder en genre l’article, l’adjectif et le participe passé avec ce générique, par exemple : « le paquebot France ». On ne doit en aucun cas, cependant, supprimer l’article devant le nom propre du bateau comme dans « Ville de Québec est parfois ouvert au public ». Cette façon de faire est en marge du système grammatical français et, en outre, elle ne permet en rien de régler les problèmes d’accord en genre du participe passé et de l’adjectif, le cas échéant.

 

Les noms de marques, de modèles, de classes et de types de bateaux restent, eux, en romain. Il en va de même pour l’abréviation NCSM, qui signifie « Navire canadien de Sa Majesté ».

 

Exemple :

 

- La frégate NCSM Ville de Québec est parfois ouverte au public.

 

 

Pour en savoir davantage sur le genre des noms de véhicule, vous pouvez consulter l’article Genre des marques de véhicules automobiles. Pour en savoir davantage sur la mise en relief pour les noms de véhicules, vous pouvez consulter l’article Véhicules.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles