Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La rédaction et la communication
Rédaction administrative et commerciale > Documents numériques > Courrier électronique



Début du message et formule d'appel

 

Dans les cas où l’adresse électronique du ou de la destinataire du courriel n’est pas explicite et ne comporte pas son nom, il convient de commencer le message en rappelant le nom du ou de la destinataire et son titre, le cas échéant. De plus, il est parfois utile de préciser le lieu d’envoi du message si ce dernier revêt une certaine importance. On emploie ensuite une formule d’appel.

 

Exemple :

 

 

Exp. : Francine Côté <francine.cote@redactout.qc.ca>

Dest. : quebechistoire@resobec.com

Objet : Demande d’abonnement

 

Madame Marie-Claire Bilodeau

Chef du service de la commercialisation

 

Bonjour, Madame.

 

[…]

 

 

 

La formule d’appel doit être adaptée au type de relation professionnelle que l’on entretient avec la personne (par exemple, « Madame, », « Monsieur, », « Chère Madame, », « Cher Monsieur, »). On peut également commencer le courriel par Bonjour, suivi d’un titre de civilité ou d’un prénom, par exemple, «  Bonjour, Madame. », « Bonjour, chère Madame. », « Bonjour, Céline. ». L’usage du prénom est toutefois réservé aux échanges avec des collègues ou avec des personnes familières. Par ailleurs, Bonjour, en principe, est suivi d’une virgule lorsqu’il accompagne un titre de civilité ou un prénom, mais il est admis d’omettre cette virgule dans l’appel d’un courriel. La formule d’appel commençant par Bonjour se termine par un point, car il s’agit d’une phrase non verbale. Cette phrase est indépendante et ne fait pas partie de la phrase qui suit, à la différence des formules « Madame, » ou « Cher Monsieur, », par exemple, qui pourraient être intercalées dans la phrase.

 

Exemples :

 

- Chère Madame, pouvez-vous me faire parvenir trois exemplaires […]

- Pouvez-vous, chère Madame, me faire parvenir trois exemplaires […]

et non

- Bonjour, Madame, pouvez-vous me faire parvenir trois exemplaires […]

mais

Bonjour, Madame. Pouvez-vous me faire parvenir trois exemplaires […]

 

 

Les formules d’appel avec Bonjour se terminent par un point et non par un point d’exclamation (!), car ce dernier indique une expressivité, qu’il est préférable de ne pas avoir en correspondance administrative ou commerciale.

 

Dans le cas bien particulier où l’on ne connaît pas le sexe de la personne à qui la lettre est destinée (dont le prénom peut être Claude, Dominique ou Camille, par exemple, ou dont on n’a que l’initiale) et qu’on est dans l’impossibilité de le savoir, on peut écrire « Madame ou Monsieur, ».

 

Quand on écrit à une société ou à un organisme sans connaître le nom de la ou des personnes qui liront la lettre, on utilise la formule d’appel indifférenciée « Madame, Monsieur, » ou « Mesdames, Messieurs, », les deux mots étant disposés l’un sous l’autre.

 

Exemple :

 

- Madame,

  Monsieur,

 

 

On ne doit pas faire suivre le titre de civilité du nom de famille (patronyme) de la personne à qui l'on s’adresse. Les formes du genre Madame Villeneuve; Cher Monsieur Dubois; Docteur Tremblay; Bonjour, Madame Bernier sont donc à éviter. Certaines personnes sont d’avis que les formules d’appel « Bonjour, Madame. » ou tout simplement « Madame, » sans patronyme, sont des formulations trop froides pour un courriel, mais il n’en est rien. Dans des situations de communication professionnelle, le protocole déconseille l’emploi du patronyme.

 

Gradation des formules d’appel, du moins familier au plus familier :

 

- Madame,

- Bonjour, Madame.

- Chère Madame,

- Bonjour, Céline.

- Chère Céline,

 

Le premier paragraphe qui suit l’appel commence par une majuscule.

 

 

Pour en savoir davantage, vous pouvez également consulter l’article Appel de la section Lettre ainsi que les différents articles de la section Courrier électronique.

 

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : janvier 2018

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles