Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La grammaire
Les homophones grammaticaux



Mais et mes

 

Mais et mes sont des homophones grammaticaux : ils se prononcent de la même façon, mais ont des fonctions et des sens différents. Il faut donc éviter de les confondre.

 

Mais est une conjonction de coordination qui exprime une opposition ou une restriction, les éléments qu’elle sépare étant vus comme contradictoires. Afin d’éviter la confusion avec mes, on peut, la plupart du temps, la remplacer par pourtant ou cependant.

 

Exemples :

 

- Ce danseur est talentueux, mais il ne prend pas son travail au sérieux.

- Je ne peux assister à la réunion de demain, mais je lirai le compte rendu.

 

 

Mes est un déterminant possessif, féminin ou masculin. On peut l’utiliser pour indiquer que les êtres désignés par le nom qu’il détermine appartiennent ou sont relatifs à la personne ou à la chose dont il est question. Mes est la forme plurielle de mon et ma; on l’utilise donc là où l’on utiliserait l’un de ces déterminants si le nom était au singulier. On peut aussi le remplacer par un autre déterminant possessif, tel que ses ou tes.

 

Exemples :

 

- Mes parents me rendent visite tous les mois. (les parents qui sont les miens)

- Par mégarde, j’ai laissé tomber mon porte-documents; tous mes papiers et mes crayons sont éparpillés sur le plancher. (les papiers et les crayons qui m’appartiennent)

 

 

Pour savoir comment utiliser la virgule avec la conjonction mais, vous pouvez consulter l’article Virgule avec mais.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles