Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La grammaire
Le verbe > Modes > Subjonctif



Subjonctif après faire et pouvoir en tournure pronominale impersonnelle

 

Quand les verbes faire et pouvoir sont à la forme pronominale impersonnelle (par exemple il se fait, il se peut, au présent de l’indicatif), qu’ils sont suivis de la conjonction que et qu’ils sont précédés de l’adverbe interrogatif comment, ils commandent le mode subjonctif.

 

Le subjonctif marque l’étonnement que le locuteur éprouve quant à ce qu’il rapporte.

 

Exemples :

 

- Après un tel accident, comment se peut-il que cet homme soit encore vivant?

- Je ne sais pas comment il se fait que sa sœur récolte ainsi tous les lauriers, alors qu’elle n’a visiblement rien accompli par elle-même.

- Mais comment se pouvait-il qu’il eût été nommé directeur?

- Ils se demandaient tous comment il se faisait que leurs concurrents n’aient pas franchi la ligne d’arrivée avant eux.

- Comment se fit-il qu’André commît une telle faute?

 

On trouve parfois l’indicatif après ces formulations, mais le subjonctif domine.

 

 

Pour en savoir davantage, vous pouvez consulter les articles Généralités sur le subjonctif, Subjonctif après certaines locutions conjonctives, Subjonctif dans certaines expressions figées et Subjonctif après certains verbes.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles