Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Les anglicismes
Anglicismes sémantiques



Sensible

 

L’adjectif sensible a plusieurs sens, notamment ceux de « qui est capable de sensation et de perception », « qui est apte à ressentir profondément », « qui est réceptif à » et « qui devient douloureux au léger contact ».

 

Exemples :

 

- Il est sensible au bruit, particulièrement la nuit.

- Elle est sensible aux petites attentions quotidiennes.

- L’organisme est sensible à la situation de ces réfugiés.

- Depuis quelque temps, j’ai un point sensible au bas du dos.

 

 

C’est sous l’influence de l’adjectif anglais sensitive que l’adjectif français sensible a pris le sens de « très délicat, qui requiert une vigilance particulière, que l’on doit traiter avec beaucoup de précautions et d’attention, à cause des réactions possibles ». Cet emploi de sensible est un emprunt sémantique qu’il vaut généralement mieux éviter puisqu’il est peu précis et qu’il peut, dans la plupart des contextes, être remplacé par des adjectifs plus justes.

 

Par exemple, si l’on souhaite caractériser une question, un sujet, un dossier ou une situation, on peut employer, selon le contexte, les termes épineux, controversé ou délicat.

 

Exemples :

 

- Je préfère ne pas me prononcer sur un sujet aussi controversé que la hausse des droits de scolarité. (plutôt que : un sujet aussi sensible)

- Dans les soupers familiaux, il vaut mieux éviter les questions politiques épineuses. (plutôt que : les questions politiques sensibles)

 

 

Lorsqu’il est question d’une banlieue ou d’un quartier où la précarité sociale et la délinquance règnent, on pourra le qualifier de difficile ou de délicat. Dans des contextes analogues, il est aussi possible d’utiliser les formules à problèmes, d’exclusion, défavorisé ou de parler de point chaud.

 

Exemple :

 

- Les conseillers municipaux devront se pencher sur les problèmes évidents de ce quartier difficile, qui persistent depuis plusieurs années. (plutôt que : ce quartier sensible)

 

 

Enfin, lorsqu’il s’agit plutôt de documents, d’informations ou de données qui sont d’une haute importance ou, dans certains cas, susceptibles de mettre en cause la sécurité, il est préférable, selon le contexte, d’utiliser les adjectifs confidentiel, secret, délicat, critique ou compromettant. Toutefois, en ce qui concerne la sécurité des individus et des organisations, les termes donnée sensible et information sensible se sont répandus dans un sens bien précis et peuvent exprimer à la fois les idées de « confidentialité », de « préjudice » et d’« atteinte à la sécurité ».

 

Exemples :

 

- Cet homme détiendrait de l’information de nature délicate sur cette agence de sécurité nationale. (ou : de l’information sensible)

- De plus en plus d’entreprises se spécialisent dans la protection de données critiques. (ou : de données sensibles)



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles