Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La grammaire
L'adjectif > Adjectif employé comme adverbe



Large

 

L’adjectif large précède parfois le verbe ouvrir ou le participe passé ouvert. Il est alors considéré comme un adverbe, au même titre que largement. Dans ce contexte, l’usage veut que large varie en genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte, et ce, malgré son statut adverbial. Il s’agit là d’une exception à la règle indiquant que l’adjectif employé comme adverbe demeure invariable. Cette exception est la trace d’un usage ancien. En effet, autrefois, en français, on accordait toujours l’adjectif; peu importait qu’il soit employé à la manière d’un adverbe. L’invariabilité est également possible, mais elle est moins fréquente.

 

Exemples :

 

- Ouvre larges tes yeux : voici ma nouvelle voiture! (ou : ouvre large)

- Marie a accueilli Luc en souriant, les bras larges ouverts. (ou : large ouverts)

- L’air froid s’engouffrait dans la pièce par les fenêtres larges ouvertes. (ou : large ouvertes)

- L’aigle fonça sur le lièvre, les serres larges ouvertes. (ou : large ouvertes)

 

Large est également adverbe dans certaines expressions consacrées, où il demeure invariable.

 

Exemples :

 

- Dans cette pénible situation, les deux frères n’en mènent pas large, comme on dit.

- Cette jeune chanteuse voit large : elle souhaite devenir célèbre dans le monde entier.

- Ce reportage télévisé sur le Japon couvre large, mais manque d’exactitude.

 

Pour en savoir davantage, vous pouvez consulter l’article Généralités sur l’adjectif employé comme adverbe.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles