Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




L'orthographe
Homophones lexicaux



Far, fard, fart et phare

 

Il faut distinguer les noms far, fard, fart et phare, puisqu’ils ont des graphies très proches et qu’ils peuvent se prononcer de la même façon. En effet, ces noms peuvent tous se prononcer [fAR] (fâr) (prononciation plus courante au Québec) ou [faR] (far) (plus courant en France); quant au nom fart, il peut aussi se prononcer [faRt] (fart).

 

Le nom far vient de l’ancien français fars « farci », issu lui-même du latin farsus, farcire « remplir ». Ce nom est notamment employé pour désigner un dessert breton, souvent appelé far breton, qui est une sorte de flan généralement aux pruneaux. Dans la région française du Poitou, le far désigne plutôt un chou farci de légumes.

 

Exemples :

 

- Comme dessert, on nous a servi un far breton accompagné d’une sauce caramel.

- J’adorais le far poitevin à l’oseille que ma grand-mère nous préparait à l’occasion.

 

 

Quant au nom fard, dérivé du verbe farder, il est apparu en français sous la forme fart « procédé qui permet de cacher ou d’embellir la vérité ». Au propre, fard signifie « maquillage qui permet de rehausser le teint ou de masquer un défaut d’une partie du visage ». Au figuré, on le trouve dans la locution sans fard, qui signifie « sans artifice » ou « sans détour ». En France, on rencontre aussi ce nom dans la locution familière piquer un fard « rougir d’émotion, de honte ou de confusion ».

 

Exemples :

 

- J’utilise toujours un fard à paupières très brillant pour mon maquillage de soirée.

- Ce fard teinté à base de cire ne convient pas à mon type de peau.

- La vitrine sans fard de ce grand magasin attire l’œil par sa simplicité.

- L’ex-politicien a su se livrer sans fard dans cette entrevue très touchante.

 

 

Le nom fart viendrait quant à lui du norvégien fart « voyage, vitesse ». On l’emploie dans le domaine du sport pour désigner une substance que l’on étend sur la semelle de skis ou d’une planche à neige pour modifier leurs propriétés de glissement sur la neige ou d’adhérence à celle-ci.

 

Exemples :

 

- On peut se procurer du fart sous forme de bloc, de pâte ou de liquide.

- La poussette est un fart de retenue que l’on utilise lorsque la neige est froide et qu’elle contient des cristaux.

 

 

Enfin, le nom phare a été emprunté au latin pharus, qui vient du grec Pharos, qui désignait une île de la baie d’Alexandrie où fut édifié un phare célèbre classé parmi les sept merveilles du monde. Au propre, phare signifie « tour élevée surmontée d’un puissant projecteur servant à guider la navigation maritime ou aérienne la nuit » ou « projecteur situé en haut d’une tour ». Phare peut aussi signifier « projecteur avant d’un véhicule qui sert à éclairer le chemin »; dans ce sens, on l’emploie surtout au pluriel. On notera que phare est à éviter au sens de « faisceau lumineux », notamment comme synonyme de feu dans feu de route, feu de croisement et feu de recul. Au figuré, phare peut signifier, surtout dans la langue littéraire, « personne ou chose qui est un guide, un modèle » ou, employé en apposition, avec ou sans trait d’union, « dont l’influence, le rayonnement est important ». Plus rarement, on emploie phare en marine au sens de « mât ».

 

Exemples :

 

- Le phare du cap Spear, situé à Terre-Neuve-et-Labrador, est le plus ancien phare encore intact de cette province.

- Les feux de route (et non : les phares de route) sont émis par les phares d’un véhicule pour éclairer le chemin sur une distance de plus de 100 m à l’avant du véhicule.

- L’année dernière, les deux produits phares (ou produits-phares) de cette entreprise ont été vendus à plus d’un million d’exemplaires chacun en Amérique du Nord.

 

 

Pour en savoir davantage sur l’accord du nom phare lorsqu’il est employé en apposition, vous pouvez consulter l’article Phare.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles