Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La prononciation
Prononciation de mots particuliers



Zinc

 

Le nom zinc désigne un métal d’un blanc bleuâtre. Dans la langue familière, zinc désigne également le comptoir d’un bar, d’un café, ou un avion d’un modèle ancien. Il y a deux façons de le prononcer : [z8k] (zink) ou [z8g] (zing).

 

La prononciation avec [k] (k) en finale, conforme à l’orthographe, a été signalée en France du XVIIIe au XXe siècle, mais sa fréquence s’est réduite comparativement à [z8g] (zing). C’est la prononciation [z8k] (zink) qui a cours au Québec, tandis qu’en français européen les dictionnaires récents ne consignent plus que [z8g] (zing). La prononciation québécoise s’explique soit par le maintien de la prononciation plus ancienne, soit par l’influence de l’orthographe. Les deux sont acceptées. 

 

Notons que le nom zinc a produit de nombreux dérivés, dont certains ont été formés à partir de la prononciation [z8g] (zing) : zinguer « revêtir de zinc », zingueur « ouvrier spécialisé dans les revêtements de zinc », mais zincate « sel dérivant de l’hydroxyde de zinc », zincifère « qui contient du zinc », zincose « affection due à l'inhalation de particules de zinc », etc.

 

 

Pour pouvoir visualiser la transcription en alphabet phonétique international (API), qui apparaît entre crochets, vous devez avoir la police de caractères API TLFQ. Vous pouvez la télécharger sur notre site en cliquant ici. Pour vous familiariser avec les symboles de l'API utilisés dans la BDL, vous pouvez consulter l'article Alphabet phonétique international.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : janvier 2018

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles