Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Nuances sémantiques



Pacifique, pacifiste et paisible

 

Il importe de bien faire la distinction entre les mots pacifique, pacifiste et paisible qui sont tous liés au concept de « paix ».

 

L’adjectif pacifique, qui appartient à la famille du verbe pacifier « rétablir la paix », est attesté depuis le XVe siècle et viendrait du latin pacificus « faire régner la paix » ou du provençal pacific. Cet adjectif peut signifier « qui tend à la paix », en parlant de personnes ou de choses, ou « qui se déroule dans la paix », en parlant d’une action. En droit, on utilise la désignation possesseur pacifique (ou paisible possesseur) pour parler d’une personne qui dispose d’un bien sans faire l’objet de contestations. On notera aussi que l’océan Pacifique aurait été nommé ainsi par le navigateur Magellan parce qu’il l’aurait traversé sans y affronter de tempête.

 

Exemples :

 

  Ils auraient besoin d’un médiateur pacifique pour les aider à régler leur différend.

  Le but de cette rencontre était de mettre fin au conflit entre les deux pays de façon pacifique.

  La manifestation pacifique a réuni près de 5000 marcheurs proenvironnement.

 

 

L’adjectif pacifiste a pour sa part été formé d’après pacifique au début du XXe siècle. Il signifie « qui préconise la recherche de la paix ». On l’emploie aussi et surtout comme nom au sens de « partisan de la paix », et parfois avec une connotation péjorative avec le sens de « personne qui cherche la paix à tout prix » ou de « personne qui affirme faire la paix par des moyens illusoires ».

 

Exemples :

 

  Cet organisme pacifiste fait la promotion de moyens de résolution de conflits non violents auprès des adolescents. 

  Cet ex-prisonnier politique consacra sa vie à un idéal pacifiste.

  Ce sont de jeunes pacifistes engagés qui ont organisé cette manifestation pour la paix.

 

 

Quant à l’adjectif paisible, attesté dès le XIIIe siècle, il est dérivé d’une ancienne graphie du nom paix (pais), à laquelle on a ajouté le suffixe -ible. Cet adjectif peut signifier « qui est en paix », « qui ne trouble pas la paix », « qui dégage la paix », « qui n’est pas troublé dans son état de paix », « où règne la paix » ou « qui évoque une impression de sérénité ».

 

Exemples :

 

  J’ai rencontré un homme séduisant, modeste et paisible.

  À son retour de voyage, j’ai tout de suite senti que son esprit était redevenu paisible.

  Éloïse a vécu son deuil de façon paisible, sans qu’il affecte tout son entourage.

  Ludovic mène une vie paisible depuis qu’il s’est établi à la campagne avec sa famille.

  Je rêve de partir quelques jours dans un hôtel paisible où je pourrai me reposer. 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles