Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La rédaction et la communication
Rédaction administrative et commerciale > Documents numériques > Présentation assistée par ordinateur > Conception du diaporama



Texte dans les diapositives

 

Dans une présentation avec diaporama électronique, celui-ci a pour rôle d’aider l’auditoire à s’intéresser au message de l’orateur, à le comprendre et à le retenir. Quand on y inclut du texte, il faut donc que ce soit au bénéfice de l’assistance : ce texte ne devrait pas contenir de notes destinées au présentateur. Ainsi, il faut voir à rédiger de manière concise, en évitant les longues listes et les paragraphes denses.

Style télégraphique

Il est difficile de retenir l’attention quand on présente des diapositives remplies de texte. Si le texte est une transcription du message oral, l’auditoire aura tôt fait de le lire et s’ennuiera en l’entendant répéter à haute voix; si le texte et le message oral diffèrent, les gens seront déconcentrés par le manque de cohérence entre les deux. Pour ces raisons, le texte du diaporama doit être un bref complément aux paroles prononcées. Il faut que l’auditoire puisse le lire d’un coup d’œil, sans effort d’analyse, en le mettant en parallèle avec ce qui est dit.

Pour que le texte puisse être lu aisément, il est conseillé d’adopter un style abrégé et une syntaxe homogène :

- les titres et les sous-titres devraient être concis;

- les citations devraient être aussi courtes que possible;

- les phrases devraient être simples, affirmatives, rédigées à la voix active;

- les listes devraient comporter un nombre restreint d’éléments, tous structurés de la même manière.

En résumé, il faut que toutes les portions de texte du diaporama soient assimilables sans effort. L’idéal est de favoriser, chaque fois que cela est possible, l’emploi de mots et d’expressions-clés qui mettent en valeur les idées les plus importantes du discours. Ainsi, il vaut mieux ne pas présenter plus d’une idée principale par diapositive. Notons qu’on peut parfois synthétiser certaines idées plus efficacement en les présentant sous la forme d’images, de graphiques, de tableaux, etc., plutôt que sous forme de texte.

Abréviations

Il ne faut cependant pas simplifier le texte au point de le rendre imprécis ou vide de sens. Par exemple, on doit éviter d’accumuler les abréviations pour raccourcir les phrases. Trop d’abréviations risquent de rendre le message incompréhensible, même si celles-ci apparaissent dans de courts énoncés. Si on utilise des abréviations, il faut le faire avec mesure, tout en étant certain qu’elles sont connues de l’auditoire. En cas de doute, on doit d’abord les définir.

Vocabulaire

 On doit également employer des termes concrets qui peuvent être bien compris. En outre, il est préférable de ne pas utiliser de synonymes et de paraphrases, au contraire de ce qu’on ferait normalement dans un texte suivi. Autrement dit, d’une diapositive à l’autre, il vaut mieux conserver les mêmes termes pour désigner les mêmes concepts. Une syntaxe simple et un vocabulaire concret, uniformisé, permettront à l’auditoire de comprendre plus facilement le message écrit tout en écoutant le message oral.

Ponctuation

 

Quand des phrases complètes apparaissent dans le diaporama, les règles habituelles de ponctuation doivent être respectées. Par contre, dans une diapositive qui contient une liste de quelques mots-clés, l’usage de la ponctuation n’est pas aussi indispensable que dans un texte suivi. C’est d’ailleurs une raison pour laquelle un style abrégé permet d’alléger le diaporama. Aussi, on doit voir à ne pas faire de fautes dans les diapositives, ni de ponctuation, ni de grammaire, de syntaxe ou d’orthographe. 

 

Pour en savoir davantage, vous pouvez consulter les articles des sous-thèmes Conception du diaporama et Documents connexes au diaporama.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : janvier 2018

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles