Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Paronymes



Proférer et proliférer

 

Les verbes proférer et proliférer ont des sens bien distincts, mais on peut les confondre, car leur forme est très proche.

 

Le verbe proférer vient du latin proferre « porter en avant ». Il peut signifier « articuler, prononcer à voix haute », mais on l’emploie plus couramment avec le sens de « dire des paroles violentes, hostiles, menaçantes ».

 

Exemples :

 

- L’homme proféra une prière devant la foule qui l’accompagna tout naturellement.

- J’ai appelé la police dès qu’il s’est mis à proférer des menaces de mort à mon endroit.

- Le ministre aura perdu toute sa crédibilité en proférant de tels mensonges.

 

 

Quant au verbe proliférer, il est dérivé de l’adjectif prolifère, qui est formé de proli- (du latin proles « descendance ») et du suffixe -fère « qui produit ». En parlant d’organismes vivants, et notamment d’espèces nuisibles, il signifie « se reproduire, se multiplier en grande quantité et avec rapidité ». Il peut aussi signifier, par extension, « augmenter en nombre ou en importance ».

 

Exemples :

 

- Les coquilles d’œufs ne suffisent pas à éliminer les limaces qui prolifèrent dans mes platebandes.

- Les algues prolifèrent sous l’effet du réchauffement des plans d’eau.

- Les constructions résidentielles prolifèrent même dans ce secteur éloigné de la métropole.

- Depuis quelques années, le crime a proliféré dans cette ville américaine frontalière.

 

 

En ce qui concerne la conjugaison de ces deux verbes, on notera que, traditionnellement, le é devient è devant une syllabe comportant un e muet, sauf au futur et au conditionnel présent (tu proféreras, il proliférerait). Les rectifications de l’orthographe proposent toutefois que cette règle s’applique également au futur et au conditionnel (tu profèreras, il prolifèrerait).

 

Pour en savoir plus sur les rectifications orthographiques concernant l’accent grave, vous pouvez consulter l’article Accent grave.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles