Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Nuances sémantiques



Digeste, digestible et digestif

 

On confond parfois les adjectifs de même famille digeste, digestible et digestif. En effet, ils peuvent prêter à confusion puisqu’ils sont tous associés à l’action de digérer « transformer les aliments absorbés afin qu’ils soient assimilés ». 

 

Digeste vient du participe passé latin digestus « qui a été digéré ». Son sens moderne, « qui se digère facilement », a été développé tardivement par analogie avec son antonyme indigeste. On l’emploie aussi avec le sens figuré d’« assimilé, intériorisé par la réflexion » ou d’« acceptable, supportable ». Digeste a longtemps été critiqué et jugé familier et il l’est encore aujourd’hui dans quelques ouvrage de référence, bien qu’il soit répandu et formé correctement. On critiquait surtout sa synonymie non essentielle avec digestible, qui est arrivé en français bien avant lui, mais on constate aujourd’hui que son sens concret bien répandu dans la langue courante et son sens figuré font de lui un adjectif distinct.

 

Exemples :

 

- Ta recette de tomates cerises marinées avec de l’ail est peu digeste.

- Cette version théâtrale est bien plus digeste que l’œuvre originale dont elle s’inspire.

- Personnellement, j’ai trouvé la rétroaction du directeur plus ou moins digeste.

 

 

L’adjectif digestible a été emprunté au latin digestibilis, de digerere. Il a lui aussi le sens de « qui est facile à digérer », mais seulement au sens concret, en parlant d’un aliment. On l’emploie surtout dans la langue spécialisée.

 

Exemples :

 

- La cuisson à la vapeur rendrait les légumes plus digestibles.

- Est-ce que les aliments biologiques sont plus digestibles pour l’organisme?

 

 

Enfin, l’adjectif digestif, qui vient du latin digestivus, lui aussi de digerere, a des significations qui diffèrent des deux adjectifs précédents. On peut employer digestif au sens de « qui sert à la digestion » ou « qui est relatif à la digestion », en parlant d’un organe, d’une fonction ou d’une action physiologique, ou au sens de « qui aide à digérer », en parlant d’un produit naturel ou fabriqué.

 

Exemples :

 

- La maladie de Crohn est une affection du tube digestif dont la prévalence va en augmentant mais qui est encore méconnue.

- Pierre souffre de problèmes digestifs depuis quelque temps.

- La crème de menthe est ma liqueur digestive de prédilection.

 

On notera que digestif peut aussi être employé comme nom pour parler d’un alcool ou d’une liqueur que l’on prend généralement après un repas et qui est censé favoriser la digestion.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles