Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La syntaxe
Les prépositions > Préposition devant un nom



Sur le cellulaire

 

Depuis quelques décennies, la préposition sur tend à diversifier ses emplois et on la voit ainsi apparaître dans des contextes nouveaux. Lorsque ces emplois sont conformes au système du français, il n’y a aucune raison de les éviter du seul fait qu’il s’agit de combinaisons nouvelles. Ainsi, on peut dire appeler quelqu’un sur un cellulaire, même s’il s’agit d’un emploi relativement récent. La préposition sur n’est pas ici utilisée à tort.

 

Dans la locution appeler quelqu’un sur un cellulaire, c’est le sens du complément un cellulaire qui justifie l’utilisation de la préposition sur : celle-ci traduit souvent une relation de localisation en surface. En effet, il semble qu’on se représente avant tout le cellulaire comme un support de transmission d’appels ou encore d’images, de musique et de textos, si on prend en considération les dernières avancées en matière de téléphonie. L’utilisation de la préposition sur dans l’expression appeler quelqu’un sur un cellulaire et dans d’autres expressions apparentées est donc cohérente avec la représentation qu’on a de l’objet.

 

 Exemples :

 

- Où qu’elle se trouve, Marguerite peut répondre à des appels urgents sur le cellulaire que son employeur lui prête.

- J’aimerais que tu me joignes sur mon cellulaire avant 18 h.

- Elle s’amuse à télécharger de nouvelles sonneries sur son cellulaire.

- Envoie-lui cette photo sur son cellulaire.

- Réal a-t-il réussi à envoyer un texto sur le cellulaire d’Hélène?

 

De plus, la représentation que l’on se fait du cellulaire n’est pas sans lien avec l’image qu’évoque la notion de « réseau » dans le domaine des télécommunications. Celui-ci est perçu comme une superficie, une aire de circulation. Voilà sans doute pourquoi, de manière générale, on utilise de plus en plus la préposition sur devant des noms qui désignent un réseau ou, par extension, un terminal. Cependant, dans un style plus soigné, certains continuent de privilégier l’emploi d’autres prépositions comme à, dans ou par dans un tel contexte. Ces prépositions indiquent une façon différente de concevoir la diffusion de l’information : à marque un point de départ ou d’aboutissement; dans, une zone à l’intérieur de laquelle on se déplace; par, un moyen de transmission.

 

Exemples :

 

- J’ai l’air idiot quand je parle au cellulaire assis seul à une table (ou : sur un cellulaire).

- Réponds à mon cellulaire s’il sonne pendant mon absence, s’il te plaît. (ou : sur mon cellulaire).

- Cette émission de radio populaire est en ondes tous les jours à NRJ (ou : sur NRJ).

- Ces deux tourtereaux aiment clavarder ensemble dans Facebook (ou : sur Facebook).

- Clément regarde la télévision en direct à l’ordinateur de sa conjointe (ou : sur l’ordinateur).

- En cas d’urgence, vous pouvez joindre le médecin par téléavertisseur (ou : sur son téléavertisseur).

 

Cela dit, dans d’autres contextes où l’on parle de télécommunications, mais où la métaphore moderne du réseau est passive, moins frappante, il vaut mieux éviter l’emploi de la préposition sur. Par exemple, en parlant du téléphone classique, l’usage correct veut encore aujourd’hui qu’on soit au téléphone et qu’on appelle quelqu’un au téléphone plutôt que sur le téléphone. De même, on dira qu’on écoute une émission à la radio ou qu’on la regarde à la télévision plutôt que sur la radio ou sur la télévision.

 

Les nouveaux emplois de sur sont nombreux, mais cette polyvalence ne doit pas inciter à calquer son utilisation sur celle de la préposition anglaise on : pour en savoir davantage, vous pouvez consulter l’article Sur de la section Anglicismes syntaxiques.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles