Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Nuances sémantiques



Concentrer et condenser

 

On confond parfois les verbes concentrer et condenser, ainsi que les adjectifs et les noms concentré et condensé, puisqu’ils partagent l’idée de « réduction de volume ».

 

Le verbe concentrer est formé à partir du préfixe con- « avec » et du verbe centrer. Il signifie « réunir des éléments en un point, vers un centre », « centraliser », « rassembler ses forces, ses pensées, son attention vers un seul objet » ou, en chimie, « augmenter la masse d’une substance dissoute dans une unité de volume d’un liquide solvant ». À la forme pronominale, il a le sens de « se rassembler en un point » ou celui de « porter toute son attention sur un seul objet ou sujet ».

 

Exemples :

 

- Un grand nombre d’entreprises multimédias sont concentrées dans ce quartier.

- Ce chef d’État concentre entre ses mains un pouvoir absolu.

- Au cours des prochains mois, l’organisme souhaite concentrer ses ressources humaines sur la réalisation de ce projet d’envergure.

- Je vais concentrer tous mes efforts sur ma remise en forme avant l’arrivée de l’été.

- Ce produit a été concentré par évaporation.

- Au Québec, comme partout ailleurs, les nouveaux arrivants se concentrent dans les grandes villes.

- Par ce temps de sécheresse anormale, les vacanciers se sont concentrés autour des bassins d’eau.

- Elle se concentre sur son apprentissage du piano au moins une heure par jour.

- J’ai besoin d’être dans un silence absolu lorsque je dois me concentrer.

 

Employé comme adjectif, concentré peut signifier « dont la partie aqueuse a été réduite par évaporation », en parlant d’une solution ou d’un produit. Par extension, il peut aussi signifier « dont on a supprimé ce qui paraît accessoire », en parlant d’une œuvre, d’un style; toutefois, ce sens est surtout réservé à l’adjectif condensé. En parlant de personnes, concentré a le sens de « qui est grandement absorbé, accaparé par un seul objet ou sujet ». Il a aussi le sens plus rare de « qui est renfermé, peu communicatif », sens jugé vieilli par certains ouvrages de référence. Comme nom, concentré a le sens de « produit dont la partie aqueuse a été réduite » ou d’« accumulation dans un espace restreint ».

 

Exemples :

 

- J’ai toujours une réserve de jus d’orange concentré et de lait concentré sucré.

- Les enfants ont écouté le conteur en silence, l’air concentré, pendant près d’une heure.

- Dans cette recette, il est possible de remplacer le concentré de bœuf par du vin rouge.

- Cette destination tropicale est un pur concentré de biodiversité.

 

 

Le verbe condenser vient quant à lui du latin condensare « rendre dense ». On l’emploie avec le sens concret de « liquéfier ou solidifier un corps à l’état gazeux » ou celui d’« épaissir en réduisant à un plus petit volume ». En parlant d’éléments abstraits, condenser signifie « présenter sous une forme ramassée, résumée ».

 

Exemples :

 

- L’iodure d’argent aurait le pouvoir de condenser l’humidité.

- Pour contrer la dénutrition chez ceux qui ont peu d’appétit, on peut condenser des plats protéinés en évaporant une partie de leur eau.

- Condenser l’échéancier déjà serré a causé d’importants problèmes dans la réalisation de ce projet immobilier.

- Ce documentaire condense en 40 minutes la carrière de ce grand athlète.

 

Employé comme adjectif, condensé signifie « qui est passé de l’état gazeux à l’état liquide » ou « dont le volume a été réduit ». Au sens abstrait, condensé signifie « qui est résumé, abrégé ». Comme nom, il désigne un texte résumé.

 

Exemples :

 

- La vapeur condensée obtenue par distillation est exempte d’impuretés.

- Cet article condensé traite de la polémique des accommodements raisonnables.

- Cet ouvrage est un condensé de l’histoire de la langue française au Québec.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles