Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Paronymes



Officiel et officieux

 

On confond parfois les adjectifs officiel et officieux, qui ont une prononciation très proche mais des sens opposés.

 

L’adjectif officiel vient de l’anglais official, lui-même issu du latin officialis signifiant « qui concerne une charge, une fonction ». On l’emploie pour qualifier ce qui provient du gouvernement ou d’une autorité reconnue et compétente; pour qualifier ce qui est reconnu, certifié, organisé, consacré ou rendu public par cette autorité; pour qualifier un bien qui appartient au gouvernement ou à une collectivité publique; ou, avec une connotation péjorative, pour qualifier ce qui est donné pour vrai par l’autorité publique ou une autorité reconnue, mais qui laisse supposer autre chose.

 

Exemples :

 

- Selon un communiqué officiel, le ministre aurait été admis à l’hôpital pour un malaise cardiaque.

- Les langues officielles du Canada sont le français et l’anglais.

- Le départ à la retraite du chef de police a été souligné lors d’une cérémonie officielle.

- Le président français sera en visite officielle au Québec le mois prochain.

- Des manifestants se sont réunis devant ce bâtiment officiel pour protester contre la présence militaire en terre afghane.

- La raison officielle de ces congédiements massifs ne nous paraît pas crédible.

 

L’adjectif officiel peut aussi qualifier une personne qui a une fonction au sein d’un gouvernement ou qui représente l’autorité publique, et par extension, ce qui est associé à des personnages officiels. Comme nom, officiel signifie « personne qui a une fonction publique » ou « organisateur d’épreuves sportives, de concours ».

 

Exemples :

 

- Le porte-parole officiel de l’organisme fera un point de presse sur ce sujet épineux.

- La voiture officielle de la mairesse a été impliquée dans un accident hier matin.

- Les officiels du pays ont promis de réagir avec fermeté et rapidité à cet attentat-suicide.

- Selon les analystes, l’officiel de la partie aurait fermé les yeux sur plusieurs accrochages.

 

 

Officieux vient quant à lui du latin officiosus « qui rend service ». Ce mot a d’abord été attesté au sens de « serviable »; cet usage ancien a été conservé dans la locution mensonge officieux, surtout utilisée dans la langue littéraire au sens de « qui est dit dans le but de rendre service ou de faire plaisir, sans nuire à personne ». L’usage moderne emploie l’adjectif officieux par opposition à officiel, c’est-à-dire avec le sens de « sans caractère officiel », de « communiqué par une source autorisée, mais qui n’a pas de garantie officielle ».

 

Exemples :

 

- Raconter ce mensonge officieux lui a permis de rentrer dans les bonnes grâces de sa patronne.

- Une programmation officieuse du festival a été publiée dans les quotidiens de la région, mais les organisateurs ne confirmeront pas cette liste d’artistes avant le mois prochain.

- Pour le moment, la nouvelle de la démission de la présidente n’est qu’officieuse.

 

 

Pour en savoir davantage sur le pléonasme inauguration officielle, vous pouvez consulter l’article Inaugurer l'ouverture. Pour en connaître plus sur l’anglicisme sémantique formel au sens d’« officiel » et sur celui d’informel au sens d’« officieux », consultez l’article Formel.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles