Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Nuances sémantiques



Énergique, énergétique et énergisant

 

Les adjectifs énergique, énergétique et énergisant sont tous associés au concept d’« énergie », mais ils ne sont pas synonymes pour autant.

 

L’adjectif énergique est dérivé du nom énergie, qui vient du latin energia, lui-même emprunté au grec energeia. Il est attesté en français depuis la fin du XVIe siècle. Il peut vouloir dire « qui a de la puissance, de la force physique », en parlant d’une personne. Il signifie également « qui déborde d’énergie », en parlant d’une personne, de ses comportements ou de ses réalisations. Enfin, en parlant d’une réalité inanimée concrète ou abstraite, énergique peut signifier « qui agit avec force, qui est efficace ».

 

Exemples :

 

- L’arrivée de ce gestionnaire énergique a ranimé la motivation du personnel.

- J’ai conclu l’entrevue en leur donnant une poignée de main énergique.

- Ses coups de pinceau énergiques témoignent de sa fougue et de sa joie de vivre.

- Le trio de musiciens a fait une prestation énergique qui a duré plus de deux heures.

- La ville compte adopter des mesures énergiques pour répondre à la demande grandissante de logements sociaux.

- L’action énergique de ce médicament m’a remis sur pied en peu de temps.

 

 

L’adjectif énergétique, apparu en français à la fin du XIXe siècle, vient quant à lui de l’anglais energetic, du grec, energêtikos. Cet adjectif est lié au concept scientifique d’« énergie ». Il signifie « qui a rapport à l’énergie et à sa mesure » et, plus particulièrement, « qui concerne, qui fournit l’énergie nécessaire à l’organisme vivant ».

 

Exemples :

 

- Ce pays a une économie florissante grâce à l’exportation de ses ressources énergétiques.

- Au repos, la dépense énergétique d’un sportif est plus grande que celle d’une personne sédentaire.

- Je mange toujours une collation énergétique avant d’aller m’entraîner.

 

 

Enfin, l’adjectif énergisant, attesté au milieu du XXe siècle, a été adopté sous l’influence de l’anglais energizing. Sa forme est toutefois conforme au modèle de formation d’autres adjectifs français, comme tranquillisant, dynamisant, cicatrisant, etc. Cet adjectif est employé pour parler d’un médicament, d’une substance, d’un produit qui donne de l’énergie, qui tonifie et qui stimule l’activité psychique.

 

Exemples :

 

- L’effet énergisant du ginseng a été démontré dans de nombreuses études scientifiques.

- La consommation excessive de boissons énergisantes peut être nuisible à la santé.

 

Pour en savoir davantage sur l’adjectif énergisant et sur ses emplois fautifs, vous pouvez consulter l’article Énergiser.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles