Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Nuances sémantiques



Vrai, véritable et véridique

 

Les adjectifs vrai, véritable et véridique font partie d’une famille de mots qui expriment une idée de conformité à la réalité, à la vérité. Ces trois adjectifs partagent ainsi des sens très proches, parfois synonymes, mais ils ne sont pas pour autant interchangeables dans tous les contextes.

 

L’adjectif vrai vient du latin veracus « vrai », de verax « sûr, sincère », lui-même de verus « vrai, réel ». Il sert notamment à qualifier quelque chose qui est conforme à la vérité; qui est réel, non imaginaire; qui est convenable; ou qui est essentiel, principal. Lorsque cet adjectif est placé devant le nom, il peut aussi signifier, en parlant d’une personne ou d’une chose, « qui est bien ce qu’il paraît être », « qui est authentique ». Enfin, placé après le nom, vrai peut qualifier une œuvre artistique ou un personnage qui correspond à la réalité, qui est vivant, ou une personne franche et naturelle.

 

Exemples :

 

- Tout n’est pas vrai dans la version des événements qu’il t’a rapportée.

- Ses vrais amis, contrairement à ce qu’il croit, se comptent sur les doigts d’une main.

- Je vais te montrer la vraie manière de négocier avec un vendeur.

- Peu de gens connaissent la vraie raison de leur divorce.

- Comment peut-il prétendre être un vrai croyant en agissant de la sorte?

- Simon m’a donné un collier fait de vraies perles.

- Ce paysage de Charlevoix m’apparaît plus vrai que nature.

- La popularité de cette actrice ne l’a pas empêchée de rester vraie.

 

 

L’adjectif véritable est quant à lui dérivé du nom vérité, qui vient aussi du latin verus « vrai ». Il caractérise quelque chose qui correspond réellement à sa définition, aux caractéristiques essentielles de la chose. Il signifie « qui est conforme à la réalité, malgré les apparences; qui n’est pas imaginé ». Il a aussi le sens de « qui est réellement ce qu’il paraît, qui n’est pas imité », en parlant d’une chose, ou « qui est nommé de façon exacte, qui mérite son nom ou sa réputation », en parlant d’une personne ou de choses morales, ou pour souligner la justesse d’une image, d’une métaphore.

 

Exemples :

 

- J’hésite à m’inscrire sous mon véritable nom dans un site de clavardage.

- Mon nouveau sac à main est fait de cuir véritable.

- Il a été un véritable ami pour moi tout au long de cette épreuve.

- Mon fils s’est aventuré dans un véritable enfer duquel il a eu du mal à sortir.

 

 

Le mot véridique vient du latin veridicus « qui dit la vérité ». Il est particulièrement employé pour exprimer la vérité dans un discours. Il a d’abord servi à qualifier une personne qui dit la vérité, mais ce sens appartient aujourd’hui surtout à la langue littéraire. Dans la langue courante, véridique est employé pour qualifier un texte, un témoignage qui est exact, conforme à la réalité.

 

Exemples :

 

- Le récit véridique de la vie de ce tueur en série m’a glacé d’horreur.

- Ce film est un portrait véridique du quotidien des membres d’une secte.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles