Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Nuances sémantiques



Usagé, usé et usité

 

Les adjectifs usagé, usé et usité ont des sens voisins, cependant leur signification diffère.

 

De façon générale, usagé signifie « qui a servi mais qui est toujours en état, qui peut encore être employé ».

 

Exemples :

 

- Fanny préfère porter des vêtements usagés plutôt que des neufs.

- Cette librairie rachète les livres usagés.

- Malgré les apparences, il s’agit bien d’un mobilier usagé!

 

Usagé se distingue de usé qui s’emploie pour parler de quelque chose d’altéré, de détérioré par l’usage. Usé connaît par ailleurs des emplois figurés.

 

Exemples :

 

- Il était grand temps de se débarrasser de ce vieux canapé usé.

- Cette voiture a des freins tellement usés qu’elle en est dangereuse.

- C’est ici que sont traitées les eaux usées.

- Elle ne peut se résoudre à jeter son jean usé jusqu’à la corde.

- Voilà une autre blague usée qui ne fait plus rire personne.

- Ce parti politique semble usé par le pouvoir.

 

L’adjectif usité, quant à lui, est surtout employé en linguistique et signifie « qui est en usage ».

 

Exemples :

 

- L’expression remblai de neige est usitée au Québec.

- Le verbe bourreler est peu usité de nos jours.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles