Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Nuances sémantiques



Carnivore et carnassier

 

Il peut être difficile de cerner la nuance entre les mots carnivore et carnassier qui ont tous deux le sens de « qui se nourrit de chair ». C’est principalement par leurs contextes d’emploi que l’on peut arriver à les distinguer.

 

Carnivore vient du latin carnivorus, formé à partir des mots caro, carnis « chair » et vorare « dévorer ». Comme adjectif, il a le sens de « qui se nourrit de chair animale », en parlant d’animaux et d’êtres humains dont l’alimentation est composée en partie de viande. Plus particulièrement, l’adjectif carnivore a le sens de « qui possède une dentition adaptée à la mastication de la viande ». On parle aussi de plantes carnivores, c’est-à-dire de plantes qui complètent leur alimentation azotée par l’absorption de petits animaux.

 

Exemples :

 

- Le phoque est un animal marin carnivore.

- Le guépard a des instincts carnivores très développés.

- Les plantes carnivores sont caractérisées par des feuilles en forme d’urne, des organes contractiles et des sécrétions visqueuses qui leur permettent de capturer et d’absorber des insectes.

 

En zoologie, le nom carnivore, le plus souvent employé au pluriel, désigne un ordre de mammifères qui se nourrissent en partie de viande, munis de griffes, d’une dentition (les dents carnassières) et d’un système digestif adaptés à ce régime alimentaire. Ce nom s’écrit avec la minuscule dans les textes généraux, mais il peut prendre la majuscule dans les textes spécialisés. Dans ce sens, le nom carnassier est vieilli.

 

Exemples :

 

- Le panda, même s’il fait partie de l’ordre des carnivores, se nourrit presque uniquement de bambou.

- Les carnivores qui chassent en groupe capturent habituellement des proies de leur taille ou qui sont plus imposantes qu’eux.

- Les félidés sont parmi les seuls carnivores à manger quasi exclusivement de la viande.

 

Carnivore peut aussi être employé familièrement pour qualifier une personne qui aime beaucoup la viande. Au figuré, il peut aussi signifier « personne dont le comportement semble cruel ».

 

Exemples :

 

- Même Louis, ce grand carnivore, a apprécié mon sauté de légumes et tofu!

- Cette école est envahie de petits carnivores qui n’ont aucune empathie pour leurs camarades ni pour leur enseignant.

 

 

Le mot carnassier est issu quant à lui du provençal carnacier « bourreau », qui vient de l’ancien provençal carn « chair ». Cet adjectif, qui appartient à la langue générale, signifie « qui se nourrit essentiellement de chair crue », en parlant de certains animaux à la dentition tranchante. L’idée de voracité, de brutalité est souvent présente.

 

Exemples :

 

- Ce zoologiste est fasciné par les animaux carnassiers tels que le loup, le lynx et l’ours.

- Les poissons carnassiers ont pour rôle de réguler la faune piscicole.

 

En zoologie, l’adjectif carnassier sert à qualifier les deux paires de molaires tranchantes des mammifères carnivores, qu’on appelle les dents carnassières ou les carnassières.

 

Exemple :

 

- Les carnassières permettent aux carnivores de bien déchiqueter la chair de leur proie.

 

Enfin, carnassier peut aussi avoir le sens figuré et littéraire de « qui fait preuve de cruauté, de férocité », en parlant d’une personne ou d’un comportement.

 

Exemples :

 

- L’avidité carnassière de certains soldats parvenait même à effrayer nos ennemis les plus sauvages.

- Il me regardait avec un sourire carnassier qui m’incommodait.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles