Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La grammaire
Le nom > Genre des noms



Genre des noms d'astres et de planètes

 

Le genre des noms de planètes, d’étoiles et de constellations peut varier selon le genre du nom générique ou de référence auquel on les associe.

 

La tendance actuelle est de donner à ces types de noms le genre du nom générique sous-jacent. Ainsi, ces noms sont pour la plupart de genre féminin, par référence aux noms planète, étoile et constellation. Ce genre féminin est visible dans l’accord des participes associés à ces noms.

 

Exemples :

 

- Vénus est aussi appelée l’étoile du Berger.

Neptune a été vraiment étudiée pour la première fois lors de la mission Voyager 2 en 1989.

Jupiter est entourée de 63 satellites.

Orion est constituée d’une des rares nébuleuses visibles à l’œil nu.

Vue de la planète Terre, Sirius est l’étoile la plus brillante après le Soleil.

 

Traditionnellement, les noms des corps célestes étaient de genre masculin, sauf ceux qui étaient composés d’un déterminant féminin ou dont le nom était celui d’un personnage féminin de la mythologie. C’est pourquoi on rencontre encore parfois des noms de planètes, d’étoiles ou de constellations au masculin, bien que le féminin soit aujourd’hui plus courant.

 

Exemples :

 

Mars est fait d’une surface rocailleuse et désertique de couleur rougeâtre. (On trouve parfois Mars au masculin puisque ce nom est aussi celui du dieu de la guerre dans la mythologie romaine.)

 

Mercure est caractérisé par d’importants écarts de température entre le jour et la nuit, sa température pouvant aller de -180 °C à 400 °C. (On trouve parfois Mercure au masculin puisque ce nom est aussi celui du dieu des voyageurs et du commerce dans la mythologie romaine.)

 

Andromède peut être reconnue par sa forme en « A ». (Andromède a toujours été de genre féminin puisque ce nom renvoie au nom d’une femme de la mythologie grecque.)

 

La Grande Ourse est notamment composée de sept étoiles brillantes qui dessinent la forme d’une casserole. (La Grande Ourse a toujours été de genre féminin puisque ce nom est composé du déterminant féminin la.)

 

 

Pour en savoir davantage sur l’emploi de la majuscule aux noms d’astres et de planètes, consultez l’article Astres et planètes.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles