Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La syntaxe
Les prépositions > Préposition après un verbe



Projeter

 

Le verbe projeter a plusieurs sens différents : « lancer avec force », « faire passer un film sur un écran », « attribuer à une autre personne les sentiments qu’on éprouve », « envisager de faire quelque chose », etc. Projeter est un verbe transitif direct, c’est-à-dire un verbe dont le complément est introduit sans l’intermédiaire d’une préposition : on projette quelque chose (ou quelqu’un).

 

Exemples :

 

- La collision avait violemment projeté les passagers de la voiture contre le pare-brise.

- Pendant le prochain cours d’histoire, l’enseignant projettera un documentaire aux élèves.

- Luc a projeté sa colère et a cru que tous lui en voulaient.

- Monique projette l’achat d’une nouvelle voiture.

 

Cependant, quand un verbe à l’infinitif suit projeter, au sens d’« envisager », l’emploi de la préposition de devant ce verbe est obligatoire. On évitera donc la construction projeter + infinitif.

 

Exemples :

 

- Ces malfaiteurs projettent de mener une attaque contre une banque. (et non : projettent mener une attaque contre une banque)

- Élizabeth projette d’entreprendre des études universitaires. (et non : projette entreprendre des études universitaires).

 

Soulignons qu’en plus d’un complément direct, le verbe projeter peut avoir d’autres compléments introduits par différentes prépositions.

 

Exemples :

 

- Cette petite explosion a projeté des débris à une distance surprenante.

- Leur film, ils le projetteront directement sur le mur.

- Cette femme projette sa jalousie sur son mari.

 

Enfin, projeter s’emploie aussi de façon absolue, c’est-à-dire sans complément, avec le sens d’« imaginer ce qu’il adviendra dans le futur ». On trouve également ce verbe, dans certains contextes, à la voix pronominale. Le participe passé de se projeter s’accorde alors avec le sujet.

 

Exemples :

 

- Marie passe son temps à projeter.

- Une ombre terrifiante se projetait sur le mur.

- Longtemps elle s’est projetée dans un avenir, qui n’est jamais advenu.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles