Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La syntaxe
Les prépositions > Préposition après un verbe



Débattre

 

Le verbe débattre signifie « discuter avec vivacité d’un sujet, d’une question en considérant les aspects contradictoires ». Dans ce sens, débattre peut être suivi d’un complément direct ou d’un complément indirect introduit par de, sur ou au sujet de. Les deux constructions étaient également attestées en ancien français. Puis, la construction indirecte est sortie de l’usage pendant une longue période, pour revenir ensuite, probablement par analogie avec la construction discuter de. Bien que la construction indirecte soit critiquée dans certains ouvrages de difficultés, la majorité des auteurs la considèrent comme correcte, et c’est d’ailleurs celle qui est la plus courante dans l’usage.

 

Exemples :

 

- Nous avons débattu de la façon de régler ce conflit pendant des heures. (ou : nous avons débattu la façon de régler ce conflit)

- Cette journée permettra aux enseignants de débattre de différents points touchant la réforme scolaire. (ou : débattre différents points)

- Ce blogue permet aux jeunes de débattre sur les grands enjeux qui touchent leur génération. (ou : débattre les grands enjeux)

- Lors de cette rencontre, les présidents débattront au sujet des conditions d’un accord possible entre les deux pays. (ou : les présidents débattront les conditions d’un accord)

 

 

À la forme pronominale, se débattre a un sens qui se rapproche de celui du verbe battre dont il dérive. Il signifie « lutter avec effort pour se défendre ou se libérer » et, au figuré, « lutter contre des problèmes ». Ce verbe s’emploie sans complément verbal ou avec un complément introduit par les prépositions contre, dans et pour.

 

Exemples :

 

- Le suspect se serait débattu plusieurs minutes avant que les policiers ne le maîtrisent.

- Le pêcheur s’est débattu contre le courant toute la nuit avant de sombrer.

- Mes grands-parents ont passé leur vie à se débattre contre la misère et la pauvreté.

- Cet ex-couple s’est débattu dans les problèmes matrimoniaux pendant des années.

- Sylvain s’est débattu pour dénoncer l’injustice dont il a été victime.

 

Enfin, on notera que l’emploi du verbe débattre pour battre est une impropriété dans une phrase comme : *Mon cœur débattait à vive allure. On dira plutôt : Mon cœur battait à vive allure.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles