Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La prononciation
Prononciation de certaines lettres



Prononciation de oi

 

La graphie oi (parfois oy) se prononce de plus d’une manière dans le français parlé au Québec. On oppose en effet trois prononciations possibles : [wa] (oua), avec un a antérieur, c’est-à-dire la masse de la langue portée vers l’avant de la bouche; [wa:] (ouaa) avec un a antérieur long (le deux-points signifie, en alphabet phonétique international, que la voyelle est longue); et [wA] (ouâ), avec un a postérieur, la masse linguale portée vers l’arrière.

 

On trouve la prononciation [wa] (oua) dans bon nombre de mots. Cette forme est fréquente lorsqu’il s’agit d’une syllabe ouverte, c’est-à-dire que le son [wa] (oua) termine la syllabe.

 

Exemples :

 

- il boit [ilbwa] (il-boua)

- moi [mwa] (moua)

- droit [dRwa] (droua)

- chinois [Sinwa] (chi-noua)

- moisi [mwazi] (moua-zi)

- noyer [nwa] (noua-yé)

 

La prononciation [wa:] (wouaa) touche généralement des syllabes fermées, c’est-à-dire lorsqu’une consonne suit le son [wa:] (wouaa) pour terminer la syllabe. Souvent, un accent circonflexe indique l’allongement de la voyelle.

 

Exemples :

 

- bte [bwa:t] (bouaate)

- crtre [kRwa:tR] (krouaatre)

- chinoise [Sinwa:z] (chi-nouaaze)

- framboise [fR2bwa:z] (fran-bouaaze)

- soir [swa:R] (souaar)

- poivre [pwa:vR] (pouaavre)

 

La prononciation [wA] (ouâ), quant à elle, n’apparaît que dans six mots.

 

Exemples :

 

- bois [bwA] (bouâ)

- trois [tRwA] (trouâ)

- mois [mwA] (mouâ)

- noix [nwA] (nouâ)

- pois [pwA] (pouâ)

- poids [pwA] (pouâ)

 

 

D’autres formes propres à un registre familier, comme moi [mwé] (moué), droit [dREt] (drète) et bois [bwO] (prononcé avec un o ouvert) sont des variantes des prononciations [wa] (oua), [wa:] (ouaa) et [wA] (ouâ).

 

Par ailleurs, il est à noter que les différentes prononciations de la graphie oi employées au Québec, y compris celles relevant d’un registre familier, s’entendaient couramment en France jusqu’au XVIIIe siècle, époque où la variante [wa] a finalement été adoptée en français.

 

 

Pour en apprendre davantage, vous pouvez également consulter les articles Articulation des voyelles, La syllabe et Prononciation de a.

Pour pouvoir visualiser la transcription en alphabet phonétique international (API), qui apparaît entre crochets, vous devez avoir la police de caractères API TLFQ. Vous pouvez la télécharger sur notre site en cliquant ici. Pour vous familiariser avec les symboles de l'API utilisés dans la BDL, vous pouvez consulter l'article Alphabet phonétique international.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : janvier 2018

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles