Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La typographie
Majuscules > Emploi de la majuscule pour des noms particuliers



Thora

 

Le mot Thora, qui appartient au domaine religieux juif, prend la majuscule quand il se réfère à la Loi de Moïse, au texte sacré renfermant cette loi et, par extension, à l’ensemble des prescriptions légales, éthiques et religieuses juives.

 

Exemples :

 

- La Thora a été dictée à Moïse au pied du mont Sinaï.

- La Thora comprend les cinq premiers livres de la Bible.

- Au cœur du judaïsme se trouve la Thora.

 

Quand le nom Thora désigne un support papier, entre autres un rouleau de parchemin sur lequel le texte de la Thora a été copié à la main, les ouvrages ne permettent pas de dire clairement si, suivant le modèle de bible, on peut l’écrire soit avec une majuscule initiale, soit tout en minuscules. Selon ce modèle, on écrira ce nom en minuscules si l’on se réfère à l’objet matériel en soi, ou avec une majuscule si l’on souhaite conserver un caractère sacré à l’exemplaire désigné.

 

Exemples :

 

- Les couvertures de ces thoras imprimées ne sont pas toutes identiques.

- Il déposa les rouleaux dans un coffre destiné à protéger la sainte Thora.

 

Notons enfin que le mot Thora s’écrit également Torah ou Tora.

 

Pour en savoir davantage sur les titres de livres sacrés, vous pouvez consulter les articles Bible, Coran, Évangile et Textes et livres sacrés.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : janvier 2018

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles