Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Les anglicismes
Anglicismes intégraux



Groupie

 

Le mot groupie est un emprunt intégral à l’anglais. Il est formé du nom group et du suffixe -ie; son sens est le plus souvent péjoratif. En fait, le terme groupie s’est répandu dans l’usage au cours des années soixante-dix pour désigner les jeunes filles qui cherchaient à infiltrer l’entourage de vedettes de la musique. Aujourd’hui, groupie désigne plus largement toute personne qui fait la démonstration d’une très vive admiration, parfois déraisonnable, envers une personnalité publique. En français, on lui préfère généralement le terme fanatique.

 

Exemples :

 

- Lise écoute souvent les chansons de ce groupe, comme seule une groupie peut le faire.

- Des policiers retenaient les groupies aux portes de l’hôtel où logeait cet acteur.

- Un groupie a tenté de couper une mèche de cheveux à la célèbre écrivaine.

 

On écrira plutôt :

 

- Lise écoute souvent les chansons de ce groupe, comme seule une fanatique peut le faire.

- Des policiers retenaient les fanatiques aux portes de l’hôtel où logeait cet acteur.

- Un fanatique a tenté de couper une mèche de cheveux à la célèbre écrivaine.

 

Notons que, pour remplacer l’anglicisme groupie, on peut également employer le terme fervent, ou, dans la langue plus familière, les noms accro, maniaque et mordu. Tous ces termes évoquent une passion intense. Le nom admirateur accompagné d’un adjectif exprimant le degré d’intensité de la ferveur manifestée peut également être substitué à groupie.

 

Exemples :

 

- Cette groupie de Britney Spears gagne son pain en personnifiant la chanteuse.

- ll se précipite à tous leurs concerts; un vrai groupie!

- Ce couple de groupies de Madonna a fait d’une pièce de sa maison un musée qui lui est consacré.

- Une groupie du chef libéral lui envoie parfois des cadeaux.

- Ce groupie a été arrêté alors qu’il tentait d’entrer chez le célèbre hockeyeur.

 

On écrira plutôt :

 

- Cette fervente de Britney Spears gagne son pain en personnifiant la chanteuse.

- ll se précipite à tous leurs concerts; un vrai accro!

- Ce couple de maniaques de Madonna a fait d’une pièce de sa maison un musée qui lui est consacré.

- Une admiratrice inconditionnelle du chef libéral lui envoie parfois des cadeaux.

- Cet admirateur exalté a été arrêté alors qu’il tentait d’entrer chez le célèbre hockeyeur.

 

Soulignons finalement qu’il ne faut pas confondre le fanatique avec le simple admirateur ou le partisan. La différence entre les deux réside dans l’intensité de l’admiration éprouvée par la personne.

 

Exemples :

 

- « Il y a des admirateurs de toutes sortes, du plus courtois jusqu’au terrifiant fanatique », explique le chanteur.

- Sans être un fanatique du candidat, je demeure un de ses partisans.

 

Tout comme groupie, l’emprunt intégral fan, au sens de personne qui admire quelqu’un ou quelque chose avec enthousiasme – sans pour autant l’idolâtrer, cependant – est aussi à éviter en français. Pour en savoir davantage sur cet anglicisme, vous pouvez consulter l’article Fan.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles