Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La grammaire
Le nom > Accord du nom en phrase > Nom épithète



Modèle

 

On emploie le nom modèle juxtaposé à un autre nom, avec une valeur adjectivale, pour qualifier une personne ou une chose qui sert d’exemple ou d’objet d’imitation. Plus particulièrement, modèle renvoie à l’idée de « perfection » ou de « type, échantillon », en parlant notamment de ce qui représente par ses caractéristiques une classe ou une catégorie. Si le nom qu’accompagne modèle est au pluriel, celui-ci prendra également la marque du pluriel.

 

Par ailleurs, l’emploi du trait d’union entre modèle et le nom qui le précède est possible, selon le cas. Rappelons que la présence du trait d’union est le signe d’une lexicalisation; une expression lexicalisée est un groupe de mots considéré comme une seule unité, comme un mot composé. Comme l’acceptation de tels mots est graduelle, on observera un certain flottement dans l’usage. On trouvera ainsi des emplois de modèle avec trait d’union et d’autres, sans trait d’union.

 

 

Exemples :

 

- Le Costa Rica est un pays modèle en matière de protection de l’environnement.

- Romain, ancien élève modèle, est aujourd’hui sujet au décrochage scolaire.

- Deux usines modèles (ou usines-modèles) serviront à former les responsables des opérations aux nouvelles techniques d’efficacité opérationnelle.

 

 

Pour en savoir davantage sur le nom épithète, vous pouvez consulter l’article Généralités sur le nom épithète.

 

 

 

 

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles