Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La grammaire
L'adverbe



Incognito

 

Le mot incognito est un emprunt à l’italien, et antérieurement au latin incognitus qui signifie « inconnu » et « non examiné ».

 

Incognito s’emploie principalement comme adverbe avec le sens de « sans être reconnu ou remarqué », en parlant notamment d’une personne célèbre ou d’un comportement. En emploi adverbial, incognito reste invariable.

 

Exemples :

 

- Cette chanteuse populaire a visité la capitale incognito.

- Ce chauffeur a conduit incognito les plus grandes célébrités dans la ville de Montréal.

- J’ai réussi à payer sa facture incognito.

 

 

Plus rarement, incognito est employé comme nom pour désigner la situation d’une personne qui n’est pas connue ou qui souhaite ne pas être reconnue. Incognito prend alors la marque du pluriel au besoin. Avec un sens proche, on emploie plus souvent le nom anonymat.

 

Exemples :

 

- Cet acteur québécois est l’un des rares à tenir obstinément à garder son incognito.

- Il va de soi que les incognitos des personnes interrogées seront préservés.

 

 

Enfin, on notera que les lettres gn dans incognito se prononcent [N], comme dans le mot agneau.

 

Pour pouvoir visualiser la transcription en alphabet phonétique international (API), qui apparaît entre crochets, vous devez avoir la police de caractères API TLFQ. Vous pouvez la télécharger sur notre site en cliquant ici. Pour vous familiariser avec les symboles de l'API utilisés dans la BDL, vous pouvez consulter l'article Alphabet phonétique international.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles