Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La syntaxe
Les prépositions > Préposition après un verbe



Investir

 

Le verbe investir peut être construit différemment selon le sens dans lequel on l’emploie.

 

Investir peut signifier « mettre en possession d’une autorité, d’un pouvoir, d’un droit ». On investit une personne de quelque chose, d’un pouvoir, de sa confiance, etc. Le verbe a alors deux compléments.

 

Exemples :

 

- Le président souhaite investir les membres du comité d’un grand pouvoir décisionnel.

- La ministre a investi ce sous-ministre de droits exclusifs.

- La directrice a investi sa nouvelle secrétaire de sa confiance en peu de temps.

 

 

Investir est suivi seulement d’un complément direct lorsqu’il signifie « entourer, assiéger un lieu avec des troupes, dans l’intention de couper toute communication avec l’extérieur ». Ainsi, on peut investir une place, une ville, un domicile, un objectif militaire, etc.

 

Exemples :

 

- Un groupe de rebelles armés a investi la capitale tard en soirée.

- Des soldats ont investi la résidence de ce présumé terroriste.

 

 

En économie, investir a le sens de « placer de l’argent ou des capitaux en vue de faire du profit ». Ainsi, on peut investir de l’argent dans une entreprise, dans une propriété, etc. Dans ce sens, investir est aussi employé de façon absolue, sans complément.

 

Exemples :

 

- Cette entreprise a investi beaucoup d’argent dans la recherche et le développement de ce nouveau médicament.

- Nous comptons investir quelques dizaines de milliers de dollars dans cette PME.

- Christian préfère investir plutôt que de dépenser son argent à des futilités.

 

 

Enfin, investir peut signifier « mettre son énergie psychique dans une activité, une représentation », « éprouver de l’affection pour une personne ou une chose » ou, à la forme pronominale, « s’impliquer ». On peut investir ou s’investir dans son travail, dans un passe-temps, dans un proche, etc.

 

Exemples :

 

- Nos filles nous ont remerciés d’avoir autant investi dans leur éducation.

- Je suis heureuse d’avoir investi dans ces enfants handicapés; ils ont su me le rendre au centuple.

- Mon père s’est investi davantage dans sa vie familiale que dans sa vie professionnelle.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles