Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La grammaire
Le verbe > Accord du verbe avec le sujet > Cas particuliers d'accord du verbe



Accord du verbe avec un seul des sujets exprimés

 

Lorsque le sujet d’un verbe est composé de plusieurs noms juxtaposés ou coordonnés, le verbe s’accorde généralement avec l’ensemble des sujets. Il y a cependant des contextes où il peut s’accorder avec un seul des sujets exprimés, souvent celui qui est le plus près du verbe.

 

Lorsque les sujets exprimés désignent une seule et même réalité de plus d’une façon, le verbe s’accorde avec un seul de ces sujets.

 

Exemples :

 

- Un homme, un père, un professionnel de votre trempe peut relever ce défi.

- Le vainqueur de Roland-Garros et finaliste de Wimbledon a déclaré forfait.

 

 

Lorsque le groupe sujet est composé de synonymes qui sont juxtaposés ou coordonnés, le verbe peut s’accorder avec un seul de ces synonymes, et ce, même s’il ne s’agit pas de parfaits synonymes. L’accord du verbe avec tous les sujets demeure cependant possible dans ce contexte.

 

Exemples :

 

- Un travail, un emploi, une occupation te ferait le plus grand bien.

- Ni la gloire ni la célébrité ne te rendra plus heureux. (ou : Ni la gloire ni la célébrité ne te rendront plus heureux.)

 

 

Lorsque des noms qui ne sont pas synonymes font partie d’une gradation faisant office de sujet du verbe, ce dernier peut s’accorder avec le dernier nom de la gradation, comme si celui-ci rassemblait tous ceux qui précèdent. L’accord du verbe avec l’ensemble des noms de la gradation est également possible, toutefois.

 

Exemples :

 

- Un air, un refrain, une chanson, un album de ce groupe me met toujours de bonne humeur.

- Une heure, une journée, une semaine, un mois sans lui me paraissait un enfer. (ou : me paraissaient un enfer)

 

 

On peut également accorder le verbe avec un seul des sujets exprimés lorsque l’un d’entre eux inclut les autres, qu’il les reprend ou qu’il les annonce. Les pronoms tout et rien, notamment, peuvent être utilisés pour reprendre ou annoncer une énumération. Encore une fois, dans ce contexte, le verbe peut également s’accorder avec l’ensemble des sujets.

 

Exemples :

 

- Les tâches, les collègues, l’emplacement du bureau, tout dans cet emploi la rebutait.

- Rien, ni les conseils d’amis, ni les avertissements de son avocat ne pouvait la faire changer d’avis.

- La Loi sur la protection du consommateur et ses règlements régit les relations entre commerçants et consommateurs. (Le mot loi inclut sémantiquement le mot règlement et prédomine dans la pensée du locuteur, d’où l’accord possible du verbe au singulier.)

 

 

Pour en savoir davantage sur le concept de gradation, vous pouvez consulter l’article Gradation.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles