Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La typographie
Majuscules > Emploi de la majuscule pour des types de dénominations



Unités militaires

 

Au Canada, on met une majuscule initiale au premier nom de l’appellation d’une unité militaire. Si ce nom est précédé d’un adjectif, ce dernier prend aussi la majuscule. Lorsqu’une unité spécifique est désignée par un numéro, ce dernier est généralement en chiffres arabes.

 

Exemples :

 

- Les Forces canadiennes sont actuellement en période de recrutement.

- Le Commandement aérien est dirigé par un nouveau commandant.

- Harold a visité le Musée de l’Artillerie royale canadienne.

- Sylvain a déjà fait partie de la Réserve navale.

- Il était membre du 4e Bataillon du Royal 22e Régiment.

- Annie a rencontré des membres de la 12e Escadre et de la 3e Brigade.

- Le Régiment de la Chaudière a été fondé en 1869.

 

 

Ailleurs dans la francophonie, les noms d’unités militaires commencent généralement par une minuscule initiale.

 

Exemples :

 

- Armand a fait partie de la 4e armée et de la 20e section.

- La 18e division aéroportée a fait parler d’elle hier.

 

 

On met une majuscule initiale à l’appellation métonymique Casques bleus, qui désigne une force militaire de maintien de la paix de l’Organisation des Nations unies.

 

Exemple :

 

- Les Casques bleus canadiens ont participé à plusieurs missions dans cette région.

 

 

Pour en savoir davantage sur l’emploi de la majuscule dans les grades militaires, vous pouvez consulter l’article Grades militaires.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : janvier 2018

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles