Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La grammaire
Le nom > Pluriel des noms > Noms composés



Pluriel des mots composés

 

Traditionnellement, le pluriel des mots composés (nom ou adjectif) suit la règle générale suivante : les éléments qui sont des verbes ou des adverbes restent invariables, alors que ceux qui sont des noms ou des adjectifs prennent la marque du pluriel si le sens le permet. Cette règle a cours depuis longtemps et elle est encore largement en usage aujourd’hui.

 

Cependant, à la suite des rectifications orthographiques préconisées par le Conseil supérieur de la langue française de France en 1990, on observe une tendance à souder les éléments de certains noms composés, notamment de ceux qui comprennent un élément verbal ou certains préfixes, et à accorder moins systématiquement les éléments en tenant compte de leur sens. Ces mots étant devenus des mots simples, ils suivent la règle générale du singulier et du pluriel. Par exemple, si le trait d’union disparaît dans le mot pare-brise, ce dernier pourra se mettre au pluriel de la façon usuelle (des parebrises). Il va sans dire que la forme invariable (des pare-brise) reste admise et ne saurait être considérée comme fautive. Pour en savoir davantage sur le sujet, vous pouvez consulter l’article Mots composés d’éléments français de la section Rectifications liées au pluriel.

 

Selon la règle traditionnelle du pluriel des mots composés, certaines associations d’éléments sont toujours invariables. C’est le cas des mots composés d’éléments qui sont toujours invariables (verbe, adverbe, préposition, nom propre); d’éléments qui sont parfois invariables selon leur sens ou ce qui les précède, ou qui sont déjà au pluriel; ou d’éléments dont l’association exige l’invariabilité (adjectif de couleur composé, mot formé d’une phrase, d’une expression, d’éléments onomatopéiques ou d’éléments latins).

 

Un même élément peut avoir des natures différentes qui le rendent variable ou invariable selon le cas. Par exemple, dans les noms composés avec le mot garde, ce dernier est invariable lorsqu’il est employé comme élément verbal (des garde-fous) mais prend un s au pluriel lorsqu’il est utilisé comme nom au sens de « gardien » (des gardes-chasse).

 

 

MOTS COMPOSÉS INVARIABLES

Adjectif de couleur composé

Des robes vert clair, des yeux bleu-vert, des murs café-au-lait, des cravates rouge tomate, des truites arc-en-ciel

Éléments onomatopéiques

Des coin-coin, des cui-cui, des miam-miam

Locution latine

Des curriculum vitæ, des nota bene, des statu quo

Phrase ou expression

Des je-ne-sais-quoi, des haut-le-cœur, des hors-la-loi

Verbe + adverbe

Des lève-tôt, des passe-partout

Verbe + nom précédé d’un article ou d’une préposition

Des tape-à-l’œil, des trompe-l’œil, des pince-sans-rire

Verbe + nom non comptable

Des aide-mémoire, des chauffe-eau, des pare-brise

Verbe + nom au pluriel

Un (ou des) remue-méninges, un (ou des) rince-doigts, un (ou des) sèche-cheveux

Verbe + nom propre

Des prie-Dieu

Verbe + pronom

Des mange-tout, des risque-tout, des essuie-tout

Verbe + verbe

Des laisser-aller, des ouï-dire, des va-et-vient

 

 

Quant aux mots composés qui sont variables, la marque du pluriel peut porter sur les deux éléments qui les composent, ou seulement sur le premier ou le second. Les deux éléments prennent la marque du pluriel lorsqu’il s’agit de deux noms dont le second a un rapport de qualification avec le premier, ou d’un adjectif et d’un nom, ou de deux adjectifs (excepté les adjectifs de couleur), si leur sens le permet. Si le mot composé est formé d’un nom suivi d’un autre nom qui s’apparente à un complément introduit par une préposition, en général, seul le premier élément varie. Mais il arrive parfois que le sens entraîne le pluriel des deux noms. Si un nom est suivi d’un complément prépositionnel, encore une fois, seul le premier élément varie. Au contraire, seul le second élément varie lorsqu’un nom est précédé d’un mot qui exige l’invariabilité (adverbe, préposition, préfixe non soudé ou point cardinal), ou lorsqu’un verbe est suivi d’un nom variable.

 

 

MOTS COMPOSÉS VARIABLES

Les deux éléments varient

Adjectif + adjectif

Des sauces aigres-douces, des clairs-obscurs, les derniers-nés

Nom + adjectif

Adjectif + nom

Des coffres-forts, des pots-pourris, des procès-verbaux

Des basses-cours, des ronds-points, des fous rires

Nom + nom qui le qualifie

Des déjeuners-causeries, des dîners-débats, des dîners-conférences, des soupers-conférences, des cafés-théâtres, des paquets-cadeaux, des entraîneurs-chefs

 

Seul le premier élément varie

Nom + nom qui s’apparente à un complément prépositionnel

Des années-lumière, des pauses-café (on peut aussi écrire des pauses café), des timbres-poste, des soirées-bénéfice

 

Mais des gardes-malades

Nom + complément prépositionnel

Des chefs-d’œuvre, des pots-de-vin, des arcs-en-ciel

Nom + préposition + verbe

Des poêles à frire, des crayons à colorier

Nom de couleur + nom

Des roses saumon, des jaunes citron, des verts pomme

Seul le deuxième élément varie

Adjectif (à valeur d’adverbe) + adjectif

Des haut-parleurs, des nouveau-nés (parfois nouveaux-nés)

Préposition + nom

Des à-côtés, des en-têtes, des avant-scènes

Préfixe en i ou o + nom

Des mi-sessions, des pseudo-vérités, des micro-ordinateurs

Point cardinal + nom

Des Nord-Africains, des Sud-Américains

Verbe + nom

Des garde-robes, des lave-glaces, des taille-crayons, des pèse-lettres, des tire-bouchons

Adverbe + nom

Des non-lieux

Nom + adjectif

Des terre-pleins (des endroits pleins de terre)

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles