Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La grammaire
Le nom > Accord du nom en phrase > Cas particuliers d'accord du nom



Numéraux cardinaux employés comme noms

 

Les numéraux cardinaux connaissent différents emplois : ils peuvent être déterminants (Elle a reçu douze roses rouges), pronoms (Parmi ses sœurs, trois sont maintenant décédées; Thomas est capable de compter jusqu’à dix.) ou noms (Tu as oublié un deux dans ton addition). Quels que soient leurs emplois, ces mots sont toujours invariables, excepté zéro.

 

Les numéraux cardinaux employés comme noms sont précédés d’un déterminant. Ils expriment alors soit le chiffre, soit le numéro auquel ils correspondent; dans ce dernier cas, ils ont une valeur ordinale et renvoient à un ensemble numéroté. Même si le déterminant qui précède est au pluriel, le numéral demeure invariable, au singulier, sauf le nom zéro qui lui prend la marque du pluriel.

 

Exemples :

 

- Tes sept ressemblent à des quatre.

- Simon a de la difficulté à écrire ses vingt romains.

- Émilie aimerait avoir des cent pour cent dans toutes les matières scolaires.

- Ce jeu de cartes se joue avec quatre huit de trèfle.

- J’ai misé sur les seize des cinq jeux de roulette de notre section du casino.

- Je ne distingue pas ses zéros de ses six.

 

 

Pour en savoir davantage sur les numéraux cardinaux, vous pouvez consulter les articles Vingt, cent et mille, Million et milliard, Zéro, Écriture des nombres en chiffres, Trait d’union dans les numéraux.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles