Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Les anglicismes
Anglicismes sémantiques



Trouble

 

En français, le nom trouble peut désigner un état émotif d’agitation ou de confusion que vit une personne; un état d’agitation provoqué par l’altération de l’ordre à l’intérieur d’un groupe de personnes ou d’une société; ou un dérèglement physique ou mental du fonctionnement du corps humain.

 

Exemples :

 

- La perte de son frère lui a causé un grand trouble.

- Les troubles politiques sévissent dans ce petit pays d’Amérique centrale.

- Cette nouvelle a semé le trouble au sein de notre famille.

- Benjamin souffre de troubles psychiques depuis l’adolescence.

 

 

Le nom français trouble, contrairement à l’anglais trouble, ne peut pas exprimer l’idée d’un ennui ou d’une difficulté. Il existe toutefois plusieurs mots qui peuvent remplacer cet emprunt selon le contexte d’emploi. Ainsi, plutôt que de dire que quelqu’un a du trouble, on peut dire qu’il a des ennuis, des difficultés, des embêtements, des tracas, des embarras, des problèmes, du souci, de la peine, etc. On peut aussi dire, par exemple, que quelqu’un se donne du mal, du fil à retordre, se démène, remue ciel et terre, plutôt que de dire qu’il se donne du trouble.

 

Exemples fautifs :

 

- Comme chaque année, Richard a eu du trouble à installer son abri d’auto.

- J’ai l’impression que ce garçon fait tout pour chercher le trouble.

- Je pourrai te remplacer au travail demain soir, sans troubles!

- Beaucoup de jeunes du centre jeunesse ont eu des troubles avec la police.

- Selon lui, un poste de gestion, ce n’est qu’un paquet de troubles.

- Il s’est donné beaucoup de trouble pour mettre la main sur ces billets de spectacle.

 

On aura plutôt :

 

- Comme chaque année, Richard a eu de la difficulté à installer son abri d’auto.

- J’ai l’impression que ce garçon fait tout pour s’attirer des ennuis.

- Je pourrai te remplacer au travail demain soir, sans problèmes!

- Beaucoup de jeunes du centre jeunesse ont eu des démêlés avec la police.

- Selon lui, un poste de gestion, ce n’est qu’un paquet de soucis.

- Il s’est donné beaucoup de mal pour mettre la main sur ces billets de spectacle.

 

 

On emploie aussi parfois ce nom à tort, seul ou dans l’expression en trouble, en parlant d’une ligne téléphonique ou d’un autre système de télécommunication en dérangement. Cet emploi, qui est également un emprunt sémantique à l’anglais trouble, peut être remplacé par des expressions telles que ligne en dérangement, ligne en difficulté, ligne en panne, incident technique ou difficulté technique.

 

Exemples fautifs :

 

- Je te rappellerai plus tard, puisque la ligne est en trouble.

- Depuis hier, des troubles de réception nous empêchent de regarder la télévision.

- Comme notre système téléphonique est en trouble, le service de soutien technique sera interrompu pour une durée indéterminée.

 

On aura plutôt :

 

- Je te rappellerai plus tard, puisque la ligne est en dérangement.

- Depuis hier, des difficultés de réception nous empêchent de regarder la télévision.

- Comme notre système téléphonique est en panne, le service de soutien technique sera interrompu pour une durée indéterminée.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles