Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Les anglicismes
Anglicismes intégraux



Démotion

 

Lorsqu’un employé est affecté à un poste comportant plus de responsabilités et une rémunération plus élevée, il s’agit d’une promotion. Lorsque la situation inverse se produit, c’est-à-dire qu’un employé est affecté, par une sanction disciplinaire, à un poste de classification inférieure, on entend parfois le mot démotion. Cependant, malgré ses allures françaises, le nom démotion est un emprunt intégral de l’anglais demotion. On évitera cet emprunt inutile, auquel on préférera le nom rétrogradation. On peut également, dans certains contextes, employer le verbe rétrograder.

 

Exemples fautifs :

 

- Cette nomination ressemble drôlement à une démotion.

- La majorité des employés se réjouissait de la démotion du directeur de la commercialisation.

- La rumeur veut que ce ministre fasse l’objet d’une démotion demain.

 

On dira plutôt, par exemple :

 

- Cette nomination ressemble drôlement à une rétrogradation.

- La majorité des employés se réjouissait de la rétrogradation du directeur de la commercialisation.

- La rumeur veut que ce ministre soit rétrogradé demain.

 

Précisons qu’une rétrogradation est une mesure disciplinaire. Lorsqu’un employé est affecté à un poste de classification inférieure pour d’autres raisons, on emploiera plutôt le terme déclassement.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles