Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La typographie
Mise en relief > Autres procédés de mise en relief



Police, taille, couleur et effet

 

Le choix de la police de caractères d’un texte, sa taille, sa couleur et ses effets ombrés ou en relief sont des moyens possibles de mettre en évidence un mot ou une partie de texte.

 

 

Police

 

Dans les textes imprimés, on choisit généralement une seule police de caractères par document. Il est cependant possible d’utiliser deux ou trois polices différentes dans un même texte, particulièrement pour y mettre en valeur de courts passages comme un titre, un sous-titre, un paragraphe d’introduction ou un contenu hors texte. Il est alors préférable d’utiliser des polices qui présentent une affinité et des proportions similaires.

 

On peut aussi jouer avec le contraste qu’il y a entre une police avec empattement et une autre sans empattement.

 

Les polices fantaisistes, manuscrites ou à références historiques sont surtout utilisées pour attirer l’attention dans des types de textes ou de documents particuliers comme une publicité, une affiche, une invitation, ou encore un ouvrage littéraire ou historique.

 

On emploie aussi une police différente du reste du texte pour une lettrine qui orne le début d’un chapitre ou d’un paragraphe.

 

Exemples :

 

Anne et Bernard, entourés de leurs parents, ont le plaisir de vous convier à leur mariage qui aura lieu en l’église Saint-Raphaël le samedi 26 juillet 2009.

 

À la mémoire de Félix Leclerc

 

 

Taille

 

La taille des caractères peut également mettre en valeur des mots ou des parties de textes. Par exemple, pour insister sur un titre ou un sous-titre, on peut leur donner une taille supérieure à celle du reste du texte. Au contraire, dans le corps d’un texte, certains passages peuvent être mis en valeur par leur taille inférieure, comme un exemple, une citation, ou le texte d’un tableau ou d’une légende.

 

Exemples :

 

Une grande quantité de neige devrait tomber sur Québec

La loi qui rend obligatoire la pose de pneus d’hiver sur tous les véhicules devrait peut-être éviter quelques sorties de routes dans la grande région de Québec cet hiver.

 

- L’économiste abonde dans le même sens :

Il faut trouver un autre moteur pour l'économie. Le virage est déjà amorcé. Le Québec est devenu le principal exportateur canadien de produits de haute technologie, selon une étude récente de l’Institut de la statistique du Québec.

 

 

Couleur

 

La couleur peut aussi être un moyen de mettre du texte en relief, et même de hiérarchiser des titres et sous-titres. Elle permet d’accentuer des passages selon différents degrés, de créer des associations, d’exprimer des émotions ou de donner un sens particulier à une idée.

 

Il est cependant préférable de privilégier des couleurs faciles à lire, plus foncées que celle de l’arrière-plan, et d’en utiliser un nombre limité pour augmenter l’efficacité du message.

 

Des couleurs auxquelles on associe certaines significations peuvent aussi attirer l’œil sur différents emplois, notamment dans des textes didactiques, comme le rouge (pour un emploi à éviter) et le vert (pour un emploi correct).

 

La couleur peut être combinée à d’autres mises en valeur typographiques, comme le gras ou une taille de caractères supérieure, notamment dans les titres.

 

Pour assurer plus particulièrement l’accessibilité d’un document Web aux personnes présentant un handicap visuel, il faut vraiment privilégier des couleurs bien contrastées et éviter d’utiliser la couleur comme seul élément nécessaire à la compréhension du texte (comme dans un graphique où chaque couleur correspondrait à un résultat différent).

 

Exemples :

 

Besoin d’aide pour vos TIC?

- Comment allez-vous aujourd'hui? (et non : Comment êtes-vous aujourd'hui?)

 

 

Effet

 

Enfin, les caractères ombrés ou en relief peuvent aussi attirer le regard du lecteur, notamment dans les titres et les sous-titres. L’impression inversée de mots, produite par la création de zones vides ou blanches sur un fond foncé, peut aussi créer un impact visuel intéressant. Les caractères espacés, opposés aux caractères ordinaires, permettent aussi d’insister sur des mots ou des groupes de mots.

 

Exemple :

 

Le cirque Acrobate s’installe à Québec pour les deux prochaines semaines.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : janvier 2018

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles