Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Nuances sémantiques



Désintérêt et désintéressement

 

Bien que les noms désintérêt et désintéressement se ressemblent et qu’ils dérivent tous deux du verbe désintéresser, leurs sens diffèrent.

 

Désintérêt signifie « absence d’intérêt, de goût pour quelque chose ou quelqu’un ».

 

Exemples :

 

- Je regrette profondément votre désintérêt pour notre nouveau projet.

- L’attitude de Denise est marquée par un total désintérêt à l’égard de son travail.

- Le désintérêt croissant de sa conjointe pour lui les a menés tout droit au divorce.

 

 

Le mot désintéressement, quant à lui, signifie « attitude altruiste marquée par la générosité et l’absence d’intérêt personnel ». Il a aussi un sens particulier dans le domaine de la finance où il signifie « fait de dédommager un créancier, de l’indemniser ». Enfin, désintéressement est aussi maintenant employé comme synonyme de désintérêt, bien que cet usage soit critiqué par certains qui y voient une ambiguïté possible.

 

Exemples :

 

- Toute sa vie, cet homme a feint d’agir avec désintéressement alors qu’en réalité, son unique but était de prendre le pouvoir.

- Nous serons bientôt forcés de procéder au désintéressement des créanciers.

- Son désintéressement pour le curling remonte au terrible accident dont elle a été victime.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles