Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Paronymes



Subvenir et survenir

 

Les verbes subvenir et survenir ont des sens bien différents même si leur prononciation est proche.

 

Le verbe subvenir signifie « procurer ce qui est nécessaire ». Il se construit avec la préposition à et est par conséquent toujours suivi d’un complément indirect. Le verbe subvenir se conjugue avec l’auxiliaire avoir et son participe passé demeure invariable puisqu’il n’a jamais de complément direct.

 

Exemples :

 

- Julie a subvenu aux besoins de notre mère pendant de nombreuses années.

- Dans de telles conditions, comment l’État subviendra-t-il aux dépenses qui l’attendent?

 

 

Le verbe survenir, quant à lui, signifie « arriver, se manifester inopinément ou brusquement ». Ce verbe se conjugue avec l’auxiliaire être.

 

Exemples :

 

- S’il survenait un client à ce moment-ci, nous serions bien embarrassés de le servir.

- N’oubliez pas que de nombreux changements sont survenus depuis cette époque.

- Ces élections sont survenues à un très mauvais moment pour les partis de l’opposition.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles