Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La typographie
Mise en relief > Italique



Insistance

 

On peut employer l’italique pour insister sur des mots ou des passages importants. C’est alors l’auteur qui décide ce qu’il mettra en italique selon ce qu’il veut faire ressortir.

 

Exemples :

 

- C’est une question de jours, pas de semaines!

- Le message est clair : la qualité prime la quantité. C’est la clé de notre succès.

- Ici, il faut penser efficacité et rapidité, car chaque seconde compte.

- Pourquoi est-ce moi qui écope alors que je n’y suis pour rien?!

- Ce qui compte, c’est le résultat.

 

Il est à noter que l’italique figure parmi d’autres procédés de mise en valeur tout aussi efficaces, sinon plus, notamment l’emploi de caractères gras mais aussi l’emploi de guillemets, de caractères plus grands, soulignés, en petites ou grandes capitales (majuscules) ou encore plus espacés.

 

Certains choisissent aussi de combiner plus d’un procédé typographique pour établir une hiérarchie de mise en valeur, incluant par exemple des caractères gras italiques. En effet, le gras italique peut être utile pour mettre en évidence un mot dans un texte en caractères romains gras. On peut de plus utiliser le gras pour mettre en relief un mot ou une expression dans un texte où figure déjà l’italique. Retenons que, pour favoriser la clarté et la cohérence, on doit adopter une règle, ou une hiérarchie de procédés, et s’y tenir tout au long d’un même document.

 

Exemples :

 

- Faire obligatoirement parvenir le chèque à M. Patrice Edmond, et ce, avant le 31 décembre 2014.

- Il faut préférer heures supplémentaires à surtemps.

 

L’italique a aussi une fonction d’insistance voisine : il permet d’exprimer à l’écrit certaines caractéristiques perceptibles à l’oral, par exemple une intonation particulière ou l’emphase avec laquelle un locuteur emploie un mot.

 

Exemples :

 

- « Les urgences, parlons-en de ces fameuses urgences! » s’exclama-t-il en appuyant sur le mot comme pour le ridiculiser.

- Elle fronça les sourcils en étalant les cartes de tarot sur la table. « C’est ter-ri-fiant », annonça-t-elle d’une voix sombre.

 

 

Dans ce dernier type d’emploi, il y a souvent concurrence entre l’italique et les guillemets. Pour en savoir davantage, vous pouvez consulter l’article Guillemets et mise en valeur. Vous pouvez aussi consulter les articles de la section Autres procédés de mise en relief.

 

 

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : janvier 2018

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles