Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Paronymes



Inculper et inculquer

 

La prononciation proche des verbes inculper et inculquer peut parfois prêter à confusion, mais leur signification est pourtant bien différente.

 

Inculper vient du latin inculpare qui signifie « blâmer, accuser ». Ce verbe est de la même famille que coupable, culpabilité, coulpe et mea-culpa. En droit, ce verbe exprime le fait d’accuser quelqu’un d’avoir commis une infraction, étape où on ne peut encore préjuger de la culpabilité ou de l’innocence de l’accusé. On inculpe quelqu’un de ou pour quelque chose, et cette infraction est exprimée par un nom; par exemple, on inculpe quelqu’un d’homicide ou pour homicide.

 

Exemples :

 

- On a inculpé ce jeune homme de vol.

- Les policiers ont été dans l’obligation de l’inculper pour négligence criminelle.

- Sa vie fut chamboulée après qu’il eut été inculpé par erreur.

 

 

Inculquer vient du latin inculcare qui a le sens de « faire pénétrer ». Ce verbe désigne l’action d’enseigner quelque chose à quelqu’un de manière à l’imprimer, à le graver dans son esprit de façon durable. On notera que ce verbe s’écrit toujours avec qu, même devant les voyelles a et o.

 

Exemples :

 

- Ils souhaitent inculquer des valeurs de respect, d’humilité et de liberté à leurs enfants.

- Dès mon plus jeune âge, mon père m’inculqua l’amour de la lecture.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles