Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La syntaxe
Les prépositions > Préposition après un verbe



Faire connaissance

 

Les expressions faire connaissance avec, faire la connaissance de et faire connaissance de sont toutes trois correctes. Dans l’usage, la dernière est cependant moins courante que les deux premières. Ces expressions servent principalement à exprimer le début d’une relation entre des personnes. Elles sont équivalentes aux expressions lier connaissance avec et entrer en connaissance avec. Dans tous les cas, il y a toujours au moins deux personnes impliquées : l’une qui est le sujet de l’expression et l’autre qui en est le complément introduit par de ou par avec.

 

Exemples :

 

- J’ai fait connaissance avec mon conjoint lors du mariage d’une de mes cousines.

- J’ai fait la connaissance de cet auteur pendant mes vacances à la mer. (plus rarement : J’ai fait connaissance de cet auteur)

 

 

L’expression faire connaissance peut aussi être employée sans complément prépositionnel. La deuxième personne est néanmoins présente soit dans le sujet, soit sous la forme d’un déterminant possessif ou d’un pronom complément.

 

Exemples :

 

- Jérôme et moi avons fait plus ample connaissance en travaillant sur le même projet. (c’est-à-dire : J’ai fait la connaissance de Jérôme et Jérôme a fait la connaissance de moi)

- Je suis enchantée d’avoir fait votre connaissance. (c’est-à-dire : d’avoir fait la connaissance de vous)

- Nous leur avons fait faire connaissance en pensant qu’ils s’entendraient bien. (Le pronom leur renvoie aux personnes qui font connaissance.)

 

 

On peut également, par analogie, faire connaissance avec quelque chose ou faire (la) connaissance de quelque chose, c’est-à-dire la découvrir, en faire l’expérience. Cet objet personnifié nécessite généralement un certain temps avant d’être connu. Par exemple, on peut faire la connaissance d’un nouvel état, d’une situation, d’un endroit, d’une activité, etc.

 

Exemples :

 

- C’est en Inde que j’ai pour la première fois fait connaissance avec la spiritualité.

- J’ai fait la connaissance de la ville de New York lorsque j’avais dix-sept ans.

- Vous pourrez faire connaissance avec notre entreprise lors de cette foire de l’emploi.

- Ma maison de rêve et moi avons fait connaissance par une belle journée d’été de l’année 1979, et notre histoire d’amour dure depuis ce jour.

 

 

Beaucoup d’autres expressions sont formées avec le nom connaissance. Parmi celles-ci, on trouve notamment, avec l’idée de donner ou de recevoir de l’information, avoir, prendre connaissance de, donner connaissance de et venir à la connaissance de. Avec l’idée d’avoir, de perdre ou de reprendre ses esprits, sa lucidité, on trouve avoir toute sa connaissance, perdre connaissance, tomber, rester sans connaissance et reprendre, recouvrer connaissance. On rencontre aussi couramment les locutions agir en pleine, en toute connaissance de cause « en étant bien informé » et être, se trouver en pays de connaissance « être en terrain connu ».



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles