Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La grammaire
La nouvelle grammaire > Les classes de mots et les groupes



L'adjectif et le groupe adjectival

 

La grammaire traditionnelle distinguait plusieurs sortes d’adjectifs : adjectifs qualificatifs, démonstratifs, possessifs, indéfinis et numéraux. La nouvelle grammaire n’a retenu le terme adjectif que pour les adjectifs dits qualificatifs, les autres (démonstratifs, possessifs, etc.) étant maintenant appelés déterminants. Le terme qualificatif n’a pas non plus été conservé. Il n’y a maintenant plus qu’une seule catégorie d’adjectifs.

 

Exemples :

 

- Même les jeunes enfants peuvent souffrir d’insomnie.

- Son comportement semblait inacceptable aux yeux de certains.

- Les manifestants ont perturbé la séance du conseil municipal.

 

La grammaire moderne a toutefois introduit une nouvelle distinction au sein de cette catégorie; on distingue maintenant les adjectifs qualifiants et les adjectifs classifiants, chacun des ensembles ayant des comportements syntaxiques différents.

 

 

L’adjectif qualifiant exprime une caractéristique, une particularité (qualité ou défaut) de ce que désigne le nom qu’il qualifie. Selon le cas, l’adjectif qualifiant peut être placé après le nom ou devant celui-ci. Il peut être modifié par un adverbe d’intensité comme très, extrêmement, peu, assez. Enfin, l’adjectif qualifiant peut remplir les fonctions de complément du nom et d’attribut.

 

Exemples :

 

- Ce fut vraiment un hiver interminable.

(L’adjectif interminable est placé après le nom hiver.)

 

- Son père était un gros fumeur.

(L’adjectif gros est placé devant le nom fumeur.)

 

- C’est une très sage décision que d’attendre encore un peu.

(L’adjectif sage, modifié par l’adverbe très, est complément du nom décision.)

 

- Pauline était extrêmement inquiète pendant ton absence.

(L’adjectif inquiète, modifié par l’adverbe extrêmement, est attribut du sujet Pauline.)

 

 

L’adjectif classifiant classe dans une catégorie ce que désigne le nom qu’il accompagne. Il n’exprime pas une qualité mais une appartenance à une classe; par exemple, la langue française appartient à la classe des langues comme les langues espagnole, portugaise, russe, etc.

 

Exemples :

 

- Les fermes bovines ont été gravement touchées par la crise.

- Leur priorité est la réfection du réseau routier.

- Les paysages gaspésiens ravivent en elle de douloureux souvenirs.

- Cette question relève du gouvernement provincial.

 

Un adverbe d’intensité ne peut modifier ce type d’adjectifs; on ne saurait dire par exemple des fermes très bovines ou un réseau peu routier. Les adjectifs classifiants sont toujours placés après le nom; les groupes de gaspésiens paysages et le provincial gouvernement ne sont pas permis. Ces adjectifs sont toujours en fonction complément du nom. Ils ne peuvent être attributs; on ne peut ainsi dire ces fermes sont bovines ou ce réseau semble routier.

 

Les adjectifs classifiants sont l’équivalent d’un complément du nom ayant la forme de + nom; par exemple, le gouvernement provincial = le gouvernement de la province, les paysages gaspésiens = les paysages de la Gaspésie. C’est pourquoi on les appelle aussi adjectifs de relation ou adjectifs relationnels, car ils expriment une relation de sens entre deux noms, dans nos exemples entre gouvernement et province, entre paysages et Gaspésie.

 

Les différences entre les adjectifs qualifiants et classifiants sont donc à la fois syntaxiques et sémantiques. Toutefois, sur le plan grammatical, ils sont identiques puisqu’ils reçoivent tous, par accord, le genre et le nombre du nom qu’ils accompagnent. Le changement terminologique, encore une fois, ne change pas les règles d’accord grammatical.

 

Une autre innovation de la nouvelle grammaire est le statut donné au participe passé employé sans auxiliaire. Étant donné que le participe passé a dans ce cas les mêmes fonctions et les mêmes accords que l’adjectif, on l’analyse comme un adjectif; on parle alors d’adjectif-participe ou de participe-adjectif. Par exemple, dans un homme déçu, une famille bouleversée, des propositions incomprises, les réputations ternies, les mots déçu, bouleversée, incomprises et ternies sont des participes-adjectifs.

 

 

On définit le groupe adjectival (souvent représenté par le symbole GAdj) comme un groupe syntaxique dont le noyau est un adjectif (qualifiant et jamais classifiant) ou un adjectif-participe. À ce noyau peuvent s’ajouter une ou plusieurs expansions qui seront en fonction de complément de l’adjectif ou de modificateur. Ses expansions peuvent être un groupe prépositionnel (GPrép), une subordonnée complétive, un pronom ou un groupe adverbial (GAdv).

 

Exemples :

 

- Sa fille cadette a maintenant quitté la maison.

(Le GAdj est composé uniquement d’un adjectif.)

 

- Il est heureux de sa venue.

(Le GAdj est composé du noyau heureux et d’une expansion, le GPrép de sa venue en fonction de complément de l’adjectif.)

 

- Marie était surprise que tu aies accepté.

(Le GAdj est composé du noyau surprise et d’une expansion, la complétive que tu aies accepté en fonction de complément de l’adjectif.)

 

- Maurice a eu ses résultats et il en est satisfait.

(Le GAdj est composé du noyau satisfait et d’une expansion, le pronom en en fonction de complément de l’adjectif.)

 

- Ce site est absolument magnifique.

(Le GAdj est composé du noyau magnifique et d’une expansion, le GAdv absolument en fonction de modificateur.)

 

- Depuis cet incident, elle est moins disposée à lui rendre service. (Le GAdj est composé du noyau disposée, d’une expansion en fonction de modificateur, le GAdv moins, et d’une expansion complément de l’adjectif, le GPrép à lui rendre service.)

 

 

Ce qu’on appelle adjectif qualificatif en grammaire traditionnelle se nomme simplement adjectif en nouvelle grammaire.

 

 

Pour en savoir davantage sur l’adjectif, vous pouvez consulter les articles apparaissant dans le sous-thème L'adjectif.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles