Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La grammaire
La nouvelle grammaire > Les classes de mots et les groupes



Les coordonnants

 

Le terme coordonnant est une appellation nouvelle, mais qui se rapporte à des phénomènes syntaxiques connus. On peut définir un coordonnant comme un mot qui lie par coordination deux unités (groupes, subordonnées ou phrases). Les coordonnants sont soit des conjonctions de coordination (mais, ou, et, donc, car, ni, or), soit des adverbes comme puis, ensuite, d’abord, alors, enfin.

 

Exemples :

 

- Paul a fait le concours mais il ne l’a pas réussi.

(La conjonction mais coordonne deux phrases.)

 

- Elle ne souhaite ni ne peut changer d’emploi.

(La conjonction ni coordonne deux groupes verbaux.)

 

- Essaie d’avoir un rendez-vous avec lui, ensuite demande-lui des explications.

(L’adverbe ensuite coordonne deux phrases.)

 

- J’aimerais qu’il réfléchisse, puis qu’il prenne une décision éclairée.

(L’adverbe puis coordonne deux subordonnées.)

 

 

Les unités liées par coordination sont de même niveau syntaxique, c’est-à-dire qu’elles ont le même statut ou la même fonction syntaxique (ce sont par exemple deux sujets ou deux compléments directs). Étant à égalité syntaxique, elles n’ont pas de fonction l’une par rapport à l’autre. Par contre, ces unités sont unies par le sens. En effet, les coordonnants expriment différentes relations logiques entre ce qu’ils coordonnent, par exemple une addition, une conséquence, une explication ou une opposition. C’est pourquoi on les appelle aussi des marqueurs de relation.

 

Exemples :

 

- Le navet, le chou et les haricots étaient trop cuits.

(Et exprime une addition.)

 

- Elle ne m’avait pas prévenu, alors j’ai refusé qu’elle vienne.

(Alors introduit une conséquence.)

 

- L’étiologie, c’est-à-dire l’étude des causes des maladies, fait partie de cette formation.

(C’est-à-dire introduit une explication.)

 

- Michel est d’accord avec le projet. Par contre, il refuse de travailler avec cette équipe.

(Par contre introduit une opposition.)

 

 

Les coordonnants exercent un rôle important dans l’organisation du texte ou du discours, car ils explicitent les liens logiques entre les phrases. Ils permettent ainsi d’expliquer, d’argumenter et d’ordonner des idées. Leur fonction est donc à la fois sémantique et discursive, et non grammaticale; en effet, le terme coordonnant ne désigne ni une fonction grammaticale (comme sujet, complément direct ou attribut), ni une classe de mots (comme nom, adverbe ou préposition).

 

 

Les coordonnants sont des mots (conjonctions de coordination ou adverbes) qui lient des groupes ou des phrases en explicitant le lien logique qui les unit.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles